Mariage sous les flocons de Sarah Morgan

Voilà la lecture idéale pour la semaine précédant Noël. De la neige, des montagnes, des feux de cheminée, de la famille (un peu déjantée je vous l’accorde) et beaucoup d’amour. Alors oui, c’est gentil, oui c’est très attendu, mais c’est fou ce que ça fait du bien !

Voici la quatrième de couverture :

Maggie est sous le choc. Sa fille cadette a décidé de se marier pour Noël ! À vingt-deux ans, est-on vraiment prêt à s’engager pour la vie ? C’est ce qu’elle-même a fait avec Nick mais, justement, voilà des mois qu’ils sont secrètement séparés. Pour éviter que la nouvelle se répande, Maggie va faire de son mieux pour donner le change. Même si retrouver Nick risque de la perturber plus que de raison…

Katie n’a aucune envie de traverser l’Atlantique pour jouer les témoins au mariage de sa sœur. Pourtant, elle n’a pas le choix : elle doit ouvrir les yeux de sa petite sœur avant qu’il ne soit trop tard.  Le grand amour, ça n’existe pas, et elle compte bien le lui prouver. Il faudrait juste que Jordan, le témoin du marié, arrête de ruiner tous ses plans.

À mesure que son mariage approche, Rosie est de plus en plus stressée. Impatience ou nervosité ? Alors que les invités arrivent et que la réalité la rattrape, elle ne peut plus ignorer la question qui l’obsède depuis qu’elle a fait son annonce à sa famille : fait-elle l’erreur de sa vie en se mariant à un homme qu’elle ne connaît que depuis quelques semaines ?

Il y a, dans ce roman, tout ce qu’on peut souhaiter d’une lecture doudou de Noël. Les personnages sont tous attachants et ne sont pas si simples qu’il n’y paraît au premier abord. Que ce soit la mère, Maggie, admirable mère au foyer qui s’est un peu oubliée en tant que femme et qu’épouse ; l’aînée, Katie, sœur et médecin dévouée en pleine remise en question ; la cadette, Rosie, espiègle, impulsive et si fraîche, toutes ces femmes sont touchantes dans les rôles qu’elles se sont attribué et qui ne leur collent plus vraiment à la peau. Les hommes ne sont pas en reste.

L’intrigue, on la devine. Trois femmes en pleine reconstruction personnelle, trois hommes à l’écoute, la magie de Noël, tout ça, tout ça. Mais là n’est pas l’important. Ce roman est touchant parce qu’il nous montre l’importance du lien, du souvenir, du passé et de la vérité.  L’histoire est remplie de quiproquos, de mensonges proférés uniquement par amour, de maladresses. J’ai souvent souri lors de ma lecture et j’ai même ri. La mise en scène parentale offre des situations vraiment cocasses.

Je ne sais pas vraiment quoi vous dire d’autre. Le roman n’a rien d’extraordinaire, mais c’est un Love Actually en roman et ça fait autant de bien. Je pense que je me ferai le plaisir de lire d’autres romans de cette autrice, mais l’année prochaine !…

En attendant, je vous souhaite à tous de jolies fêtes de fin d’année, heureuses et chaleureuses. Faites le plein d’amour et de sourires, nous en avons grand besoin, pour réparer ce que l’année 2021 a abimé et ce que 2022 nous prépare. Peu importe qui est présent et qui vous manque, ce qui compte, c’est la famille qu’on a dans le cœur, celle qui nous a élevée, celle que l’on s’est créée, celle qui nous définit ! Plein de bonheur à vous tous !

Priscilla

1 Comment

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s