Entre mes mains le bonheur se faufile de Agnès Marti-Lugand

Je vais vous faire une confidence, je n’avais jamais tenté de me plonger dans les romans de l’auteure car j’étais persuadée de m’y ennuyer, je pensais qu’Agnés Martin-Lugand écrivait des romans à l’eau de rose. Enorme erreur de ma part, car je dois à présent vous confier que j’ai passé un merveilleux et intense moment de lecture durant les quelques heures passées avec Iris et Gabriel. Voici le résumé:

Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée. Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire. Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.

J’ai trouvé qu’Iris ressemblait à tant de femmes effacées dans leur couple, leur famille, à tant de femmes qui font un travail qu’elles n’aiment pas ou qui ne les épanouit pas, je l’ai trouvé triste, éteinte et malheureuse. Cette famille justement, celle sur laquelle on compte et dont on espère le soutien inconditionnel, ne prend pas au sérieux Iris. La jeune femme est passionnée depuis toujours par la couture, lors d’un repas familial, la goutte de trop, celle qui fait déborder le vase et va pousser Iris à enfin tenter sa chance et pourquoi pas changer de vie.

C’est un roman sensuel, luxueux, l’auteure nous entraîne dans un monde inconnu et voluptueux, elle place sur notre route des personnages sulfureux, mais aussi charismatiques et mystérieux. Le lecteur accompagne Iris dans sa découverte d’un monde parisien si différent de celui dans lequel elle végète depuis de nombreuses années. Nous allons la découvrir dans sa transformation de l’état de chenille à celui de papillon, son évolution m’a inquiétée car Iris est une jeune femme impressionnable, elle a constamment été dirigé, tout d’abord par ses parents puis par son époux Pierre. Elle se sent à présent négligée dans son couple, elle souhaite vivre une vie intense et ce qui se profile sur son chemin a de quoi lui faire perdre la tête.

La vie est courte, elle doit être vécue intensément ou en tous cas telle que chacune d’entre nous l’a imaginée : belle et heureuse. Je suis séduite par la plume de l’auteure et je suis légèrement groggy à la sortie de cette histoire que je n’imaginais pas aimer autant. Je prévois bien entendu de découvrir les autres romans d’Agnés Martin-Lugand et je ne regarderai plus du même œil les couvertures devant lesquelles je passais sans même m’arrêter.

Avez-vous déjà lu cette auteure? Qu’en avez-vous pensé?

Mag

6 commentaires

  1. J’ai déjà lu plusieurs romans de l’autrice, et au bout d’un moment je me suis un peu lassée, je trouvais que c’était toujours sensiblement la même chose. Mais cela date déjà depuis que je ne me suis plus plongée dans une de ses histoires, ca pourrait me faire du bien, et justement celle-ci est dans ma PAL depuis bien longtemps !

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s