Chasse ouverte-tome 1 La meute de Garval de Justine Alphonsine

Je ne suis, en général pas une grande des lectures adolescentes qui ont pour thème la lycanthropie et tout ce qui s’en suit. C’est donc une exception que je fais avec ce livre reçu grâce à Babelio. Voici le résumé:

« Ses canines s’étaient allongées et un grognement sauvage et menaçant lui monta de la gorge. Se rendant compte de ce qu’elle faisait, elle plaqua une main devant sa bouche pour essayer de lui cacher ce qu’elle était en train de devenir, mais ses ongles étaient déjà devenus des griffes ? Va-t’en, lui dit-elle alors. Sa voix descendait dans les graves, n’ayant plus rien de féminin, n’ayant presque plus rien d’humain. »

Une guerre fait rage depuis des millénaires entre chasseurs et êtres surnaturels. Si les chasseurs sont de moins en moins nombreux, leur dévotion à exterminer ces « monstres » n’a jamais perdu de son ardeur. Au milieu de cette guerre, deux adolescents se déchirent : Clea et Soren. Clea est une louve-garou pure souche et fière de l’être tandis que Soren est un chasseur qui s’ignore encore. Et lorsque la première est obligée de fuir la ville à cause du second, la chasse est ouverte et la bataille qui s’ensuit n’est peut-être pas celle à laquelle leurs clans respectifs s’étaient attendus.

C’est une lecture agréable qui nous est ici proposée, une histoire se déroulant en France et chose assez rare dans ce type de romans, une plume plutôt riche et agréable, pas de niaiseries habituelles, la jeune Cléa semble assez mature et intelligente et la narration garde la tête froide et reste dans les clous du raisonnable. L’action démarre vite et l’on découvre les personnages et le fond de l’intrigue en avançant dans la lecture. Alors bien-sûr, nous tournons toujours un peu en rond avec ces histoires de loups-garous mais le contexte est ici assez agréable. Lecture rapide, avalée en un dimanche après-midi, je dois tout de même avouer que cela reste un peu jeune pour moi, surtout avec ma lecture précédente mais je pense que ce tome 1 devrait plaire, sans aucun soucis au public auquel il est destiné. Une couverte sympa et une mise en page agréable, un roman agréable à posséder et qui rend plutôt bien dans une bibliothèque.

Merci à Babelio ainsi qu’ Evidence Editions pour cette découverte.

Mag

1 commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s