Les Classiques de Priscilla – Le Comte de Monte Cristo d’Alexandre Dumas

 

dav

Alors que cela faisait des années que j’avais envie de découvrir la plume de Dumas, je me suis lancée, grâce au Reading Classics Challenge de Lilly & Books, dans la lecture du premier tome du Comte de Monte Cristo et je ne regrette pas !

Ce classique a, en effet, été un véritable coup de cœur. 700 pages en petits caractères, mais quelle aventure ! J’ai été happée par le roman dès le premier chapitre. L’histoire est campée en quelques mots et on ne peut plus s’en détacher.

Edmond Dantès n’est que le premier d’une galerie de personnages, impressionnante par sa pluralité et sa richesse. Le lecteur sent très rapidement le piège se refermer autour de ce jeune héros de 19 ans encore naïf et peu ambitieux. L’auteur a un style vraiment fluide, sa description (jamais ennuyeuse) des individus nous laisse entrevoir, grâce à son ironie sociale (qui n’a parfois rien à envier à celle que Flaubert utilisera dix années plus tard dans Madame Bovary) mordante et acerbe, la sincérité des personnages que nous rencontrons.

IMG_20190428_223411.jpgLe scénario est tellement riche que je ne peux pas en dire grand chose de peur de trop en dire. Edmond Dantès est sur le point de se marier avec celle qu’il aime, Mercédès, et de devenir capitaine du Pharaon pour le compte de M. Morrel. C’est un jeune homme simple que cette double perspective de bonheur fait devenir la cible d’envieux et de jaloux qui complotent au point de le faire arrêter à quelques minutes de son mariage. Les enjeux propres à cette période trouble qui se situe après Napoléon, pendant la Restauration mais avant le retour de l’Empereur, puis celui du roi, font de ce petit complot un engrenage politique, juridique et d’intérêts personnels dont Dantès ne soupçonne rien. Il sera finalement enfermé au Château d’If pendant quatorze années. Il parvient à s’échapper, à se faire passer pour mort, à changer d’identité en devenant riche (je vous laisse découvrir comment) et décide alors de récompenser les quelques amis qui ont tout tenté pour lui venir en aide et de se venger de ceux qui l’ont injustement fait tomber et qui ont gâché entièrement sa vie.

On ne peut s’ennuyer un seul instant pendant cette lecture : on y trouve de l’aventure pure, du danger, de l’amour, des complots, de la vengeance, de l’amitié, des trésors, du poison… et je n’en suis qu’à la moitié. A ce stade, on sent que le filet que tisse notre héros, devenu le Comte de Monte Cristo, est constitué de mailles serrées et solides, mais rien n’est encore complètement engagé. Je suis donc tenue en haleine et ne pense qu’à une chose, me procurer le second tome !

En bref, c’est un classique comme je les aime : un récit intelligemment ficelé, une écriture agréable et accessible, un ton parfois grave, parfois jubilatoire, des éléments historiques précis car essentiels au déroulement de l’intrigue, mais jamais lourds ou difficiles à saisir. Une histoire comme on n’en lit que trop peu et que je vous conseille plus que vivement !…

Priscilla (@priss0904, @litterapriscilla, Page Facebook)

8 commentaires

  1. Je veux vraiment le lire mais je repousse la lecture à chaque fois car le nombre de pages me fait peur pour un classique ^^ Mais je vais essayer de le valider pour le RCC (bon je serai en retard vu qu’on est déjà en fin de mois, mais ça me forcera à enfin le lire !).

    Aimé par 1 personne

  2. Il se lit avec une facilité déconcertante tellement il nous happe dans son univers ! On aime Dumas, on aime l’Abbé Ferria, on aime Edmond… On a de la peine pour lui, de la haine envers les autres et on devient aussi amer que le comte ! A lire, qu’importe le nombre de pages 😉

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s