Le lac des esprits de Nicolas Bouchard

Avec un résumé prometteur, une couverture sublime et délicate, je ne pouvais qu’être tentée par cette lecture de plus de 500 pages, un roman historique avant tout avec une promesse de vie meilleure et des rencontres passionnantes et diverses:

1854. Ils sont plusieurs dizaines, ce matin-là, à quitter l’Europe pour l’Oregon et les rives du Deep Blue Lake.

Si la plupart rêvent d’y fonder une cité idéale, Dorilla Rizzi, cantatrice, n’a qu’un espoir : retrouver sa voix grâce aux eaux miraculeuses du lac.

C’est le début d’une expédition folle, dangereuse, au bout du monde et au bout de soi. Et si, dans cette épopée romanesque en terre de légendes et de mystères, Dorilla trouvait ce qu’elle n’attendait plus ?

J’ai été séduite dès les premières pages par le personnage de Dorilla Rizzi, cette chanteuse lyrique a très vite piqué ma curiosité, elle semble forte et délicate à la fois. De fils en aiguille, elle se retrouve prise au coeur d’une aventure qui ne peut qu’attiser la curiosité, nous voilà en route pour un long voyage fait de narrations personnelles et de découvertes sur fond historique.

Même si le déroulé du voyage peut sembler fastidieux et contenir quelques longueurs, j’ai trouvé l’ensemble instructif et nécessaire, en effet toutes ces histoires et interactions permettent une immersion totale dans l’état d’esprit de nos voyageurs qui partent pour un ailleurs tant espéré, à une époque où les voyages en contrées étrangères prenaient des mois. Durant cette traversée, de nombreuses personnalités fortes vont se côtoyer, toutes persuadées de mériter plus d’égards que le voisin de cabine, de grands esprits, des artistes et cette jeune médium, Charlotte, si attachante malgré ses quelques défauts, une amitié va naître entre Dorilla et cette dernière.

La difficulté du voyage n’est pas le seul obstacle que vont rencontrer nos colons, les mœurs et coutumes d’Amérique seront également un rempart et un challenge à relever, mais l’espoir est grand et les porte à poursuivre la construction de cette vie qu’ils souhaitent idéale.

Quelque chose de séduisant et d’envoûtant dans la plume de Nicolas Bouchard, une impression de sérénité et de maîtrise, comme une épopée qui frôle le fantastique. Peut-être est-ce la découverte et le voyage vers l’inconnu ou alors cette volonté de trouver et de construire une vie plus belle ailleurs, porteuse d’un espoir nouveau.

Toujours est-il que je suis séduite par cette lecture et que je l’ai dévoré en 2 jours avec un plaisir non dissimulé.

Vous ai-je tenté? Je vous laisse vous rendre sur le site de l’éditeur :

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s