La louve de Mausecret de Thierry Berlanda aux éditions Christine Bonneton

Nous vous avons, à plusieurs reprises parlé des romans de Thierry Berlanda, il nous revient cette fois avec un polar historique absolument passionnant. commençons par vous présenter le résumé:

Bourges, 1633. Deux commerçants prospères se suicident coup sur coup. Intrigué par les circonstances étranges de leur mort, le lieutenant de police Archambault mène l’enquête. En butte à la suspicion des habitants, pressé par le maire et contesté par plusieurs membres du Conseil, parviendra-t-il à prendre de court l’adversaire dont le visage se dessine peu à peu ? Ce dernier a-t-il d’ailleurs forme humaine ou est-il plutôt l’une des créatures de la meneuse de loups, dont l’empire s’étend sur les marais, à l’écart de la Ville ? Vieillissant, en proie à d’incessantes angoisses, Archambault trouvera-t-il en lui-même la force d’accomplir sa mission, ou devra-t-il se résoudre à invoquer des puissances qui à la fois le fascinent et le terrorisent ? D’ailleurs, sait-on jamais si ces puissances sont en dehors de nous ou bien en nous ?

Thierry Berlanda trame une aventure palpitante dans les plis atroces des guerres de religion et de la trop commodément nommée « chasse aux sorcières », qui fut avant tout une chasse aux femmes !

Plongeon dans la ville de Bourges du XVIIème siècle, Thierry Berlanda nous conte avec une précision incroyable cette période, le lecteur se retrouve tout simplement au coeur des rues moites et sombres d’une époque qui je dois l’avouer ne me fait pas envie. Ce polar recèle une foule de détails, de recherches de langage, de patois et de conditions de vie qui m’ont tout simplement transportée au coeur d’une période de l’histoire dont chacun a entendu parler, entre peste et chasse aux sorcières, l’auteur parvient à nous passionner à l’aide d’une intrigue qui rendrait fébrile le plus courageux. En effet, cette ambiance qui nous cerne tout au long du roman, entre mystères et meurtres est criante de réalisme, les faits s’y déroulent à un rythme haletant et l’enquête est menée d’une main de maître et faille. Les personnages de Jeanne, cette mystérieuse et magnétique jeune femme et d’Archambault, cet homme vieillissant et malade qui cherche des réponses au fond de lui même, donnent à cette histoire une profondeur et une sensation ésotérique. On s’attache bien que l’on en sache peu, on sent la souffrance qui reste dans l’atmosphère suite aux actes autour desquels Archambault enquête. Parlons également des loups qui semblent communiquer avec Jeanne, quelle magie contient cette relation hors-norme?

Le travail de recherche qu’a effectué l’auteur semble phénoménal et pourtant si naturel lorsqu’on connaît la minutie de ce dernier. Le vocabulaire, les décors et le contexte historique embarquent celui qui s’y plonge quatre siècles plus tôt avec une facilité déconcertante, une fois la première adaptation au langage dépassée, ce polar se lit d’une traite et avec un plaisir non dissimulable, ma famille en témoignera. L’aspect de la chasse aux sorcières et des arguments qui étaient à l’époque soulevés sont traités sous la forme d’un témoignage et donnent de façon très claire le déroulé des événements et des raisons qui menaient à croire la femme ensorceleuse et pactisant avec le diable. La faculté de Thierry Berlanda à se faufiler d’une époque à l’autre, d’un genre à un autre est une de ses signatures et l’une des raisons qui rendent cet auteur si passionnant. Il est bien entendu également un homme agréable qui prend soin de ses lecteurs et qui se donne le temps de lire et de commenter chaque avis, ce que peu font. Merci à lui ainsi qu’aux éditions Christine Bonneton pour leur confiance.

Hâte de découvrir vos avis concernant ce roman et de découvrir si il vous a emporté avec la même facilité que celle que j’ai essayé de vous décrire.

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s