Le jour où d’Amélie Antoine chez XO éditions

Quand j’ai débuté ce roman, je sortais d’une période assez triste littérairement parlant, rien ne me faisait envie. Priscille m’a dit: « celui tout le monde en dit du bien, cela devrait te plaire », elle avait raison et c’est peu dire. Ce roman est un condensé d’émotions, loin du roman à l’eau de rose que l’image de couverture pourrait laisser imaginer. Il va m’être difficile de vous donner mon ressenti complet sans trop en dévoiler, Amélie Antoine m’a raconté cette histoire avec ses tripes et j’ai senti chacune des douleurs, chacun des espoirs ou des débuts de bonheur qu’elle a voulu y mettre. J’ai tantôt été profondément outrée, dans l’incompréhension, dans le déni ou dans la peine profonde et viscérale mais j’ai aussi et surtout aimé ces deux personnages centraux dont la simplicité et la volonté et la force restent le point d’orgue.

L’amour, le vrai, avec ses souffrances, ses compromis, ses incertitudes et ses échecs, est le thème de ce livre. Cet amour qui se révèle sous bien des formes est parfois source de bien des douleurs, mais il donne le point départ à la vie. Tel que l’auteure le dit, elle a écrit un roman lumineux et c’est véritablement le terme adéquat. Une lecture où l’être humain, cet être de sentiment et d’émotions est le centre de tout, à sa petite échelle face à ce monde gigantesque il n’est rien ou presque, pourtant ce qu’il vit peut lui paraître le plus beau des bonheurs et la pire des souffrances, autour et à part cela, pour lui plus rien ne compte.

je débute donc cette année 2021, que je vous souhaite merveilleuse, avec un roman marquant et puissant, un roman qui guérit et fait du bien, un roman que je vous conseille avec un enthousiasme digne de cette belle année qui nous attends.

Voici pour terminer le résumé:

Quand l’amour redonne vie et espoir à des âmes cabossées…

Printemps 2019, un cimetière parisien.
Rebecca a pris l’habitude de venir fleurir des tombes à l’abandon.
Benjamin, lui, vient assister à l’enterrement d’un inconnu.

Quand le hasard les met sur la route l’un de l’autre, le rapprochement se fait avec douceur et prudence, chacun prisonnier de sa propre souffrance.
Les secrets du passé sont parfois lourds à dévoiler, et ceux de Rebecca font osciller Benjamin entre amour fou et inquiétude sourde.

Et comment séduire une femme alors que l’on porte en soi une lourde culpabilité ?
Ces deux écorchés vifs vont pourtant apprendre à s’apprivoiser, à baisser les armes, laissant de côté l’ombre pour la lumière…

Mag

2 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s