Lulu, fille de marin de Alissa Wenz- Ateliers Henri Dougier

Grosses pensées pour ma grand-mère avec la lecture de ce livre. Au travers des souvenirs de Lulu qui discute avec sa petite fille, vous allez vous émouvoir du « bon vieux temps », qui ne l’était pas toujours d’ailleurs. A coups de Patois et de souvenirs d’enfance, Lulu nous plonge dans les années 30 durant son enfance Bretonne et quel plaisir que de lire ces quelques pages! Des références à des discussions que tous ceux qui ont eu la chance d’avoir une grand-mère reconnaitront, des saveurs d’un passé révolu dont les seuls gardiens sont les aïeux. 

Une lecture émouvante car elle touche à la famille, à la transmission, à la curiosité de la jeune génération, à une envie d’en savoir un peu plus sur les rigueurs et les bonheurs d’une vie passée et qui se termine car Lulu a 90 ans. 

Voici le résumé de ce livre:

« Papa partait à Terre-Neuve au mois de mars. Il revenait vers le mois de septembre, parfois octobre. Quand je voyais son coffre, à l’entrée de ma chambre, ah ça sentait pas bon, ça voulait dire qu’il allait partir. Ma soeur Simone lui avait dit une fois : « J’veux pas que tu partes. » Mais il avait dit : « Ben faut bien que je parte, faut bien que j’aille gagner notre pain. » « Oh mais on mangera des craquelins », qu’elle lui avait dit… ».

Alissa Wenz retrace l’histoire de sa grand-mère Lucienne, fille de marin et femme d’aviateur, née en 1928 à Plouër-sur-Rance, entre Dinan et Saint-Malo. À travers les souvenirs de celle que l’on surnomme « Lulu », elle nous plonge dans la vie d’un village de Bretagne au 20e siècle.
La trajectoire de Lulu se fait le miroir des préoccupations rurales des années 1930, de la vie des femmes et filles de Terre-Neuvas, des inquiétudes de la Seconde Guerre mondiale en zone occupée, de l’après-guerre et de ses difficultés économiques.

Le récit nous invite à suivre un parcours profondément ancré dans son époque, cette époque qui destinait les jeunes filles à devenir des épouses et des mères. Un parcours modeste, mais emblématique d’une génération de femmes. Un parcours ordinaire et extraordinaire à la fois.

A découvrir afin de s’émouvoir, afin de rencontrer Lulu, afin de savoir et de transmettre qu’avant notre époque égoïste il y en a eu d’autres. 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s