Dalieko de Luc Fisher

Bonjour à tous me revoici avec un livre sur lequel je dois avouer, je ne me serai jamais arrêter en librairie, certainement tout d’abord à cause du thème qu’il aborde mais aussi pour sa couverture qui ne reflète à mon goût pas la qualité de cette histoire, ni le bonheur que j’ai pris à le lire. Voici la quatrième de couverture:

Le colonel Nikonov lutte contre la dépression, Marina veut assurer l’avenir de son fils et Boris commence sa carrière de chimiste. Ces Russes ordinaires, animés de bonnes intentions, sont inexorablement conduits à commettre le pire.
Ils sont au cœur du système en vigueur en Russie pour éliminer les traîtres et les terroristes. Le président a donné des instructions pour améliorer le protocole de liquidation et nos protagonistes vont être entraînés dans un engrenage infernal.
Cette aventure vous plongera dans un monde étrange et effrayant, celui des services secrets russes. Ne jugez pas trop vite nos héros, mais demandez-vous honnêtement ce que vous auriez fait à leur place en tant que citoyen russe !

C’est une ambiance qui vous transporte immédiatement en Russie, à travers plusieurs profils et plusieurs histoires. C’est un livre 4, comme vous pourrez le constater mais je n’ai, à aucun moment eu le moindre soucis pour le lire de façon indépendante, les rappels nécessaires étant faits au moments importants. Un plongeon au coeur de la stratégie Russe pour se débarrasser des ennemis et futurs ennemis de la patrie, cette distance gardée par les personnages aurait pu me déranger si je ne connaissais pas cette légendaire froideur et distance qui caractérise les relations du peuple Russe.

On imagine toujours les espions comme des personnes hors du temps, ne vivant que pour leur métier et leur hiérarchie, nous découvrons ici les implications possibles de personnes comme vous et moi (ou presque), avec une famille, des soucis d’argent ou des difficultés à rencontrer l’amour. Des gens lambdas (ou presque) qui espère trouver une vie meilleure et améliorer leur quotidien, l’auteur parvient à nous donner l’envie de s’attacher et de comprendre ce que l’on aurait été incapable d’imaginer un peu plus tôt, avec un ton étrangement léger , nous fermons les yeux et sommes au coeur des pays Slaves. De l’action et de l’ingéniosité, rien à dire l’auteur connaît son sujet, pas de super combattant mais comme je vous le disais plut tôt, des gens au profil classique et courant.

Une lecture documentée et abordable qui m’a séduite d’un bout à l’autre.

Merci aux éditions Le livre et la plume

Mag

2 Comments

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s