Le chant de l’assassin de R.J. Ellory

Ce n’est que le deuxième roman de cet auteur est c’est cette fois, un coup de coeur absolu. J’ai lu ce roman sur ma kobo et cela m’a permis de donner un rythme régulier à ma lecture, en l’emportant partout elle a accompagné chaque instant de pause et cela a donné la possibilité je pense, à cette histoire de me happer encore davantage. Je vous donne tout d’abord le résumé:

Tout le monde a un secret.
1972. Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs n’a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive. Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, un jeune musicien, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre. Lorsqu’Henry arrive à Calvary, au Texas, le frère de Riggs, shérif de la ville, lui affirme que la jeune femme a quitté la région depuis longtemps, et que personne ne sait ce qu’elle est devenue. Mais Henry s’entête. Il a fait une promesse, il ira jusqu’au bout. Il ignore qu’en réveillant ainsi les fantômes du passé, il va découvrir un secret que les habitants de Calvary sont prêts à tout pour ne pas voir divulguer.

La technique de narration est parfaite, le présent et un passé plutôt lointain puis au fil des pages, les deux histoires avancent l’une vers l’autre jusqu’à la délivrance totale, la compréhension parfaite, là où toutes les pièces s’emboîtent. C’est un livre passionnant et cette façon de nous raconter l’histoire y est pour beaucoup, on découvre au compte-goutte les événements et les pages se tournent avec voracité.

Puis viennent les personnages, on s’y attache avec force et fulgurance, le fait d’en détester certains, vient plus tard, mais des sensations et des prémonitions nous mettent sur la piste de ceux qui vont au cours de la lecture nous torturer l’esprit. C’est un drame qui se joue sous nos yeux, on le comprend rapidement mais c’est aussi l’amour le vrai, celui qui est instantané à la rencontre de l’autre et celui qui se crée au fil du temps, qui met plus de temps à venir.

J’ai vibré pour l’époque à laquelle se déroule l’histoire et pour le lieu, en effet cette vie de petite ville où tous se connaissent, grandissent et évoluent ensemble, me séduit. J’ai pleuré de mon impossibilité d’intervenir et de changer ce que je savais déjà acté, il me restait à comprendre et je ressors de cette histoire, chamboulée, un vrai coup de coeur, c’est certain.

Mag

1 Comment

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s