Nuit américaine de Pierre REHOV

Ce roman est tout simplement passionnant, c’est une histoire qui m’a sortie de ma zone de confort et c’est avec un immense plaisir que je viens vous en parler aujourd’hui, car c’est une pure réussite. Commençons par le résumé:

Avec Nuit américaine, Pierre Rehov livre l’épopée crépusculaire du rêve américain, la guerre entre la Cosa Nostra et les cartels boliviens pour le contrôle d’Hollywood et le code de l’honneur des affranchis. Telle une balle traçante, Nuit américaine vous propulse aux ultimes frontières du nouveau Far West, là où les parties de poker sont vertigineuses.
Sillonnez Rome, New York, Los Angeles, les déserts de Vegas. Plongez dans la guerre souterraine des cartels et des mafias historiques. Rencontrez le mal absolu et la pornographie de l’horreur. Retrouvez Lucky Luciano, Meyer Lansky, mais aussi Hugh Hefner, l’entourage de Kennedy. Effacez vos ennemis. Vivez l’amour fou. Abandonnez toute chance de retour.
Après Ted et 88, Pierre Rehov signe la grande aventure de l’année littéraire et vous plonge à pic dans le brasier américain des années 60, le monde où les Dieux de la guerre se sont affrontés pour Los Angeles.
… et pour l’amour d’une femme.

C’est un roman flamboyant qui réserve tout un tas de surprises, la première est sa construction, ce roman n’est pas sans rappeler les films ou séries mettant en scène les cartels avec pourtant une touche qui en fait une histoire unique. Flavio, personnage central, va au fil des pages nous emmener dans sa quête de bonheur et de réussite. C’est un parcours incroyable qui débute en Italie à Rome, une ambiance qui nous transporte dans l’univers du cinéma de Federico Fellini et d’un amour puissant. J’ai plongé dans cette histoire addictive, le rythme, les détails nous donnent la sensation d’être devant un film qui défile, on imagine parfaitement les personnages et les décors tant l’auteur sait trouver les mots qui donnent vie à son univers. Pas de sensation de déjà vu car Pierre Rehov donne un sens à tout cette aventure: l’amour, celui qui marque à jamais et par lequel les actions de Flavio vont être conditionnées.

Divisé en différentes parties c’est une saga digne de ce nom que l’auteur met en place, s’y s’opposent les forces du bien et du mal dans les actes et dans les consciences. Que peut-on faire pour assurer sa réussite, quelles limites est-on prêt à franchir et surtout jusqu’où aller par amour, afin de mettre les siens à l’abri. Entre la famille de coeur et celle du sang, il est parfois nécessaire de choisir, au coeur d’une Amérique qui en a fait rêver beaucoup et qui deviendra la patrie d’adoption de Flavio, les choix sont parfois difficiles et l’injustice présente à chaque coin de rue.

C’est une lecture qui ne se raconte pas, elle se vit comme un excellent film dont il est impossible de retranscrire l’essence profonde. J’ai eu beaucoup de difficultés à trouver les mots pour écrire cet avis, mais je ne peux que vous encourager à lire ce merveilleux romans qui vous restera à l’esprit bien après avoir tourné la dernière page.

Mag

2 Comments

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s