Se le dire enfin d’Agnés Ledig

Me voici avec une très belle édition collector J’ai Lu sur laquelle mon œil a tilté lors de mes pérégrination chez mes libraires préférés. Ce n’est que le deuxième roman que je lis de l’auteure, j’ai en effet découvert sa plume il y a peu avec On regrettera plus tard dont voici mon avis :On regrettera plus tard

C’est de nouveau une belle découverte dont je vais vous parler, Agnès Ledig semble savoir y faire avec les émotions humaines, les sentiments simples mais qui pourtant régentent et décident de notre vie, guident nos pas jusqu’au jour où peut-être nous déciderons de reprendre le contrôle. Voici le résumé:

De retour de vacances, sur le parvis d’une gare, Édouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. Un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande le refuge.
Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende. Et Platon, un chat philosophe.
Qui sont ces êtres curieux et attachants ? Et lui, qui est-il vraiment ? S’il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d’être.

Tout démarre subitement dans ce roman, la décision est prise et entraîne le lecteur dans un quête de compréhension et de découverte, l’auteure nous offre une pause au cœur d’une foret mythique et nous propose des rencontres fortes et uniques. Des chapitres courts et des narrateurs qui s’alternent, donnent un rythme étonnant à cette histoire. La trame est simple, sans fioriture, cela ressemble au final à la vie, aux questions idiotes que l’on se pose parfois, aux souvenirs qui nous laissent un goût d’inachevé et cette sensation d’être peut-être passé à côté d’un plus grand bonheur.

Mais il me faut tout de même maintenant je vous expose un point négatif de ce roman, revenons à cette alternance de points de vue que j’abordais tout à l’heure qui donne certes les rythme, mais qui embrouille également les esprits et m’a obligée à de nombreuses reprises à revenir en arrière afin de recentrer mon attention. En effet, cette histoire comporte peut-être trop de personnages qui n’ont au final qu’un rôle sans grande importance et qui nous empêchent d’aller à l’essentiel et de nous concentrer sur la recherche du bonheur qui est au final la quête ultime de ce livre.

Je reste malgré sur une note positive, j’ai vibré et sourit à la tranche de vie d’Edouard, j’ai pris plaisir à découvrir Gaelle et son fils, je n’ai donc aucun regret sur cet achat compulsif, dont la couverture me permet de faire une très belle photo que j’ai plaisir à partager avec vous.

Mag

1 Comment

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s