Exécution de Pascal Marmet

Exécution est un roman policier atypique, son style détonne et cela m’a quelque peu inquiété, pourtant il ne m’a fallu que quelques pages pour être totalement rassurée, Pascal Marmet maîtrise son sujet. Voici le résumé:

Branle-bas de combat au 36 Quai des Orfèvres. Un avocat renommé est assassiné dans les sous-sols du Palais de Justice.
Travaillant sous les ordres de la pénible chef divisionnaire surnommée « Mlle Maigret », le commandant François Chanel mène l’enquête dans les eaux troubles des goûts pervers du ténor du barreau.
Quels liens relient le sublime personnage d’un roman du XIXe siècle Madame Bovary, un homme de loi aux appétences glauques et une femme asociale aux tentations terroristes ? C’est ce que devra démêler Chanel de la brigade criminelle, avec l’aide de son équipe renforcée d’une stagiaire surdouée et d’un étrange garçon frappé par la foudre.
Dès l’intrigante première page, l’auteur scanne jusqu’à l’os ses créatures, grâce au talent de morphopsychologie de Chanel. Jusqu’à la résolution finale où se mêlent réel et magie, ce suspense intelligent exprime toute l’étrangeté du monde criminel.

L’histoire que nous propose l’auteur se déroule autour du très célèbre 36 quai des orfèvres, ce lieu mythique qui a été le centre de nombreux romans et films policiers est ici le point de départ d’une enquête de grande qualité. Avec classe et distinction, Pascal Marmet nous embarque auprès du commandant Chanel, un policier d’expérience en proie à des difficultés relationnelles avec sa hiérarchie, notamment sa divisionnaire pour laquelle il ressent peu de respect.

Hormis ces difficultés d’ordre hiérarchique, le commandant Chanel se retrouve face à une affaire quelque peu tordue, le meurtre d’un avocat dont la renommée n’est plus à faire mais dont les mœurs cachent quelques penchants peu communs, que cachait cet homme?

Vous le comprenez, l’auteur s’amuse à emporter son lecteur dans une spirale infernale et addictive, un besoin de comprendre et d’avancer dans l’enquête en compagnie de Chanel et son équipe. Entre faits d’actualité et craintes avérées de voir ressurgir des démons terroristes, encore dans la mémoire de chacun puisque le roman se déroule en 2016. Une très appréciable lecteur dont le ton est une des originalités, on oublie le langage ordurier ou vulgaire, ici la police parle le Français tel qu’on l’aime, un vocabulaire étayé et soutenu qui permet à chacun de se concentrer sur l’essentiel, l’enquête.

Un très agréable moment de lecture, un véritable moment policier, une enquête intelligente et une intrigue travaillée et documentée, je vous recommande cette lecture qui mérite à être connue.

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s