Il était une lettre de Kathryn Hugues

Roman déniché chez Emmaüs lors d’une de mes balades du samedi, je me disais que ce serait simplement un roman passe-temps, ce type de lecture que l’on oublie vite mais qui nous a permis de passer quelques heures agréables. J’ai passé bien mieux qu’un bon moment avec ce livre, j’a été passionné dès les premières pages, voici tout d’abord le résumé:

Tina est malheureuse auprès d’un mari trop porté sur la boisson et souvent violent. Le week-end, pour ne pas être à ses côtés, elle se réfugie dans une boutique caritative où elle est vendeuse bénévole. C’est alors que sa vie bascule lorsqu’elle y découvre une lettre dans la poche d’un vieux costume. Cette lettre n’a jamais été ouverte, le timbre n’est pas cacheté et elle date de septembre 1939 : c’est une demande en mariage.
Très émue que la destinataire n’ait jamais reçu cette demande, Tina va mener l’enquête et découvrir l’histoire bouleversante d’un amour impossible… Celui de Chrissie, jeune sage femme de 17 ans qui tombe éperdument amoureuse du jeune séducteur de son quartier, malgré les réticences de son père, un médecin très strict. La guerre finit par exploser et son grand amour est contraint de partir au front, la laissant enceinte, et seule face à ce secret honteux qui va faire exploser sa cellule familiale.
Pendant que Tina poursuit ses recherches, elle découvre qu’elle aussi est enceinte, mais d’un homme qu’elle n’aime plus. Elle décide d’essayer de retrouver à tout prix Chrissie et son enfant, en espérant ainsi redonner du sens à sa vie.

C’est une histoire où l’on plonge au coeur des souvenirs, c’est comme un fil d’ariane qui nous mène d’un personnage à l’autre, de drames en rencontres passionnées, Kathryn Hugues emporte avec elle ses lecteurs au coeur d’une histoire familiale de sang mais aussi et surtout de coeur, à travers différentes époques et événements. Nous démarrons d’un point et y revenons à la toute fin du livre avec un bagage riche de trésors et de personnages touchants, rencontrés au fil des pages et des heures de lecture.

Des femmes au caractère entier et pleine de tendresse et d’abnégation telles que Chrissie ou Tina, vont partager avec nous leurs amours et leurs déceptions, mais aussi la puissance de l’amour d’une mère pour l’enfant qu’elle porte. Des femmes prêtes à s’effacer pour le bonheur des leurs, prêtes à pardonner pour toucher leur rêve du doigt.

Tina, cette anglaise qui a épousé dans les années 70 un homme dont elle était follement amoureuse et qui se révèle être un colérique dont la main s’alourdit au fil de verres de whisky qu’il ingurgite.

Chrissie cette jeune femme peu sûre d’elle qui va rencontrer l’amour de sa vie Billy, alors que la seconde guerre frappe à la porte du monde. Un père rigide et intransigeant, qui va tout faire pour éloigner sa fille de ce bel amour.

Le destin va entrecroiser la vie de ces deux femmes et c’est là que le talent de narration de l’auteure emporte la lectrice que je suis, dans un tourbillon d’émotions. Un magnifique roman qui traite des difficultés des femmes de vivre leur liberté au fil des époques, le courage et la détermination dont elles ont fait preuves face à des hommes qui les ont traités comme inférieures et incapables de savoir où était leur bonheur. La force du destin, reste souvent la plus forte, j’en suis persuadée et celui-ci réserve de nombreuses surprises à ces deux femmes que la vie n’a pas épargnées.

Très belle découverte que la plume de Kathryn Hugues, je ne saurai que vous la recommander.

Mag

4 Comments

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s