Les criminels les plus cons de l’histoire d’Alain Bauer

Je ne suis pas une criminelle, loin de là, je respecte scrupuleusement la loi et j’en attends tout autant de ma famille. Pourtant, je dois avouer que comme beaucoup d’entre vous, je suis accro au polars, aux thrillers et à toutes les histoires de terreurs des bacs à sable. J’ai découvert les éditions First avec un livre qui pouvait répondre à toutes les questions folles et farfelues que mon fils pouvait se poser: Pourquoi les bananes sont-elles courbées? de Jean-Baptiste Giraud First éditions. En parcourant les rayons d’un Cultura, un dimanche d’ennui, mon envie s’est portée sur cette lecture, j’adore le principe des petites anecdotes que l’on peut lire très vite.

Les criminels ne sont pas toujours bien organisés et parfois cela donne lieu à des histoires quelque peu cocasses…

Il existe des génies du crime. Des faussaires, délinquants, voleurs, escrocs, dealers, assassins, tellement organisés et inventifs qu’on ne peut se retenir de les traiter de  » beaux voyous « .
La plupart des biographies policières, gendarmiques ou magistrales, font leur part à ce petit moment de nostalgie ou d’émotion devant le souvenir d’une rencontre avec un ou une formidable criminel(le).
Et il y a les autres. Au masculin, ou au féminin. Seul(e) ou en groupe.
Tous les autres. Malchanceux, mal organisés. Emotifs. Désorganisés.
Ou tout simplement idiots.
Voici les histoires, collectées et vérifiées pour l’essentiel. Et d’autres introuvables, relevant d’autres catégories, qu’on n’a pas pu ne pas conserver.

J’ai souri mais j’ai aussi été étonné et affligé du peu de cervelle de certains, j’ai cherché ce qui avait pu traverser l’esprit de ces andouilles du crime. Cette compilation de faits divers, plus ou moins graves ont tué avec plaisir mes heures d’ennui, celles durant lesquelles l’envie de se plonger dans un gros roman ne vient pas. C’est véritablement ce qui est agréable avec cette série de criminels peu dégourdis. C’est une lecture à offrir même à ceux qui ne se considère pas comme de grands lecteurs, ils se surprendront à lire un livre jusqu’au bout, sans même s’en apercevoir.

Bonne lecture.

Mag

2 Comments

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s