GOLDORAK de Dorison-Bajram-Cossu-Sentenac et Guillo

Je suis née en 1977, Goldorak est à peine plus vieux que moi puisque son année de naissance est 1975. J’ai comme beaucoup d’entre vous grandit avec lui et Actarus. Entre blagues grivoises et action, la série animée a été l’une de mes premières découvertes de l’univers Japonais.

C’est avec grand plaisir que je retrouve aujourd’hui les sensations de mon enfance avec cette superbe BD, sortie en 2021, je l’ai offerte à mon homme, qui ne l’a d’ailleurs toujours pas lu. Il a totalement tort de ne pas prendre le temps de se replonger ainsi dans les incroyables aventures de notre robot favori car j’ai dès les premières pages, adoré ce que j’y découvrais.

De magnifique dessins et une ambiance angoissante qui donne vite le ton, la terre est à nouveau attaquée et la menace semble terrible, sera t-elle suffisante pour faire revenir Goldorak?

Voici le résumé de l’éditeur:

La guerre entre les forces de Véga et Goldorak est un lointain souvenir. Actarus et sa soeur sont repartis sur Euphor tandis qu’Alcor et Vénusia tentent de mener une vie normale. Mais, des confins de l’espace, surgit le plus puissant des golgoths : l’Hydragon. Alors que le monstre de l’ultime Division Ruine écrase les armées terriennes, les exigences des derniers représentants de Véga sidèrent la planète : sous peine d’annihilation totale, tous les habitants du Japon ont sept jours pour quitter leur pays et laisser les envahisseurs coloniser l’archipel. Face à cet ultimatum, il ne reste qu’un dernier espoir… Goldorak.

Des fans, des enfants qui ont, comme moi grandi avec Goldorak, lui rendent ce bel hommage. Vous ne pourrez qu’être séduits, oui même toi qui n’aime pas les bandes dessinées! Je n’en suis moi même pas une grande fan et pourtant, je ressors de cette lecture, bluffée, quelle classe! C’est un moment qui fait du bien et qui nous conforte dans la certitude que les années de notre jeunesse étaient une période faste où de très bonnes animations et séries, ont vues le jour, n’en déplaisent à certains! Alors oui, la nostalgie m’étreint bien évidemment, mais elle me donne aussi un bon coup de jeune, et oui, il ne tient qu’à cela de garder sa vivacité de son enfance. Alors merci Goldorak de m’avoir donner un peu de l’eau de ta fontaîne de Jouvence!

Bonne lecture à tous.

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s