Education meurtrière leçon n°1 de Naomi Novik

Aujourd’hui je vous parle de ma découverte de cette auteure dont tout le monde devise déjà beaucoup pour ses précédents romans dont La fileuse d’argent, je vous propose, si ce n’est déjà fait de découvrir ICI l’avis de Priscilla.

Commençons par le début avec le résumé de Education meurtrière Leçon n°1:

Bienvenue à la Scholomance, une école pour les surdoués de la magie où l’échec signifie la mort… au sens propre. Dans cet établissement, il n’y a pas de professeurs, pas de vacances et pas d’amitiés, sauf celles qui sont stratégiques.El Higgins est particulièrement bien préparée pour sa première année. Elle n’a peut-être pas d’alliés, mais elle possède un pouvoir assez puissant pour raser des montagnes. Elle semble donc de taille à affronter cette scolarité hors normes. Le problème ? Sa magie pourrait aussi tuer tous les autres élèves.

Ma gorge reste nouée un instant, obstruée comme si j’avais gobé de la mie de pain. Puis je finis par reprendre mes esprits et réponds « Ouais, j’en ai en rab », et je luis tends ma deuxième briquette.

C’est un étrange premier tome que cette leçon n°1, les premières pages sont déstabilisantes et c’est peu dire. Je me suis demandée pendant un bon moment si je n’avais pas loupé un tome précédent ou quelque chose du genre. J’ai vite compris que je n’étais pas la seule à ressentir cela et j’ai persisté dans ma lecture, je sentais que ce texte si difficile à appréhender, cachait quelque chose qui en valait la peine. Au fil des pages, les choses se précisent, on rentre dans le jeu de l’auteure et dans cet univers noir dans lequel elle nous plonge.

Impossible de vivre sereinement à la Scholomance, une école de magie où Harry Potter ferait pâle figure. Si vous êtes un surdoué de la magie, vous avez de grandes chances de devoir y surveiller vos arrières, car ces lieux ne vous veulent pas que du bien! Les dangers rodent à chaque instant, surtout si vous ne faîtes parti d’aucune caste amicale, ce qui est le cas de notre narratrice. A travers ses pensées, ses sentiments et sa solitude, nous allons découvrir le pire de cette école: la mort qui guette chaque élève.

Malgré quelques moments de flottement où on s’emmêle encore un peu les pinceaux, l’histoire prend du corps et de la profondeur. Le plaisir, la joie, l’innocence n’ont aucune place dans cette histoire, autant avons nous tous eu envie de vivre à Poudlard, autant cette école sans professeur nous terrifie. Le sujet de l’apprentissage de la magie est traité avec beaucoup d’originalité, bien que j’aurai aimé en savoir plus sur les personnages principaux tel qu’Orion ou encore sur la vie en extérieur, sur l’univers et les conditions qui amènent ces jeunes élèves à fréquenter la Scholomance, mais n’oublions pas que nous sommes sur une première leçon, sachons être patients.

Le bilan que je ferai de cette lecture est que ce n’est certes pas un coup de coeur, mais j’ai aimé l’aspect dark et quelque peu dérangeant de l’univers de l’auteure, c’était un pari audacieux qui saura trouver son public, j’en suis certaine. Je suis curieuse de découvrir la Leçon n°2, que nous réserve Naomi Novik.

Mag

2 Comments

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s