Le Grimoire d’Elfie (Tome 1) – L’Île Presque d’Arleston, Alwett et Mini Ludvin

Un petit peu de fraîcheur dans ce monde de brutes, ça vous tente ? Avec cette bande dessinée des éditions Drakoo, vous replongerez en enfance et vous passerez un joli moment de lecture.

Voici la quatrième de couverture :

Depuis la mort de leur mère, Elfie et Magda vivent chez une tante acariâtre. Mais un jour leur sœur aînée revient de Londres : elle a transformé un bus anglais en librairie ambulante pour aller de village en village. Une nouvelle vie commence !

Leur première étape les amène dans une île bretonne où de vieilles rancœurs secouent la population, pour un mystérieux timbre perdu. Mais surtout, Elfie découvre qu’elle a hérité des talents de sorcière de sa mère, et d’un grimoire qu’elle doit nourrir de ses écrits.

Dans cette histoire, on retrouve des personnages très attachants. Les trois sœurs orphelines sont enfin réunies grâce à la majorité de l’aînée Louette. Magda et Elfie ne sont plus obligées de vivre chez leur tante, qui n’est pas la femme la plus affectueuse du monde. Elfie est une petite fille rêveuse, créative et pleine d’imagination, qui aime la liberté, les promenades et les origamis. Quand Louette arrive, elle ne craint rien, elle a soif d’aventures. Magda semble plus réservée, elle vit avec un casque sur les oreilles et via les réseaux sociaux. Toutes deux se chamaillent beaucoup et il leur faudra du temps pour comprendre que leurs deux caractères qui semblent les opposer sont le fruit des blessures de leur passé, blessures qu’elles peuvent aider à soigner.

Malgré une histoire douloureuse, les trois sœurs sont pleines d’entrain et le récit de leurs aventures devient drôle et touchant. J’ai adoré le concept de la libraire dans un bus anglais, le nom du « Livre qui pue », les crises de colère et les explosions de joie. Ce sont trois très jeunes filles et elles vivent tout intensément.

Et puis arrive la magie… Elfie reçoit un grimoire aux pages blanches, héritage de sa mère. Elle se met à y écrire les histoires qu’elle invente, et c’est une nouvelle vie qui s’ouvre à elle. Il lui faudra du temps pour comprendre et pour appréhender cette magie, il faudra aussi l’intervention d’une charmante petite grenouille qui parle. Pour l’instant, cette magie n’a rien de sombre : elle est entièrement beauté et légèreté. Et ça fait du bien !

Première étape du bus anglais : la Bretagne et une sombre histoire de timbres volés qui divisent la population en deux partis. Il n’en faudra pas plus à notre petite Elfie pour se lancer dans une enquête afin de restaurer l’harmonie dans le village et dans la famille de son nouvel ami.

Vous l’aurez compris, c’est plein de bons sentiments, plein de jolies pensées, et c’est sans compter sur toutes les jolies couleurs qui ornent les planches de cette bande dessinée. J’ai beaucoup aimé ! Et je me jetterai sur le tome suivant avec grand plaisir.

Priscilla

1 Comment

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s