La fille qui lisait dans le métro de Christine Féret-Fleury

J’ai toujours aimé le livre papier et je suis comme beaucoup d’entre vous, je ne peux m’empêcher de jeter un œil sur la lecture de mes voisins de transport en commun ou de cette femme qui lit tranquillement à l’ombre d’un arbre dans le parc d’à côté. Juliette en fait autant dans le métro, elle s’interroge sur ces lecteurs qu’elle croise tous les jours sur son trajet pour aller au travail, puis un jour, la rencontre qui va changer sa vie. Juliette va enfin sortir de son carcan, de cette impression de vivre en pause, un vie sans réel saveur.

Voici le résumé: Juliette prend le métro tous les jours à la même heure. La ligne 6, le métro aérien. Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est observer, autour d’elle, ceux qui lisent. La vieille dame, le collectionneur d’éditions rares, l’étudiante en mathématiques, la jeune fille qui pleure à la page 247. Elle les regarde avec curiosité et tendresse, comme si leurs lectures, leurs passions, la diversité de leurs existences pouvaient donner de la couleur à la sienne, si monotone, si prévisible. Jusqu’au jour où Juliette décide de descendre deux stations avant son arrêt habituel, et de se rendre à son travail en coupant par une rue inconnue ; un pas de côté qui va changer toute sa vie.
Que vous aimiez lire dans votre bain ou par-dessus l’épaule de votre voisin, laisser votre roman dans un wagon de métro ou l’offrir à votre meilleure amie, partager vos lectures en famille ou seulement à deux, que vous collectionniez les marque-pages, les éditions rares ou les «poches» d’occasion, alors ce livre est fait pour vous…

C’est une lecture qui tourne autour des livres et de l’amour qu’on porte, chaque livre apporte à son lecteur un peu de sa sagesse, de sa folie du voyage, de sa passion amoureuse. Partager un livre, le faire voyage, lui donne l’occasion d’enrichir la vie d’un autre puis d’un autre… C’est ce que Juliette va découvrir une autre vie, elle va se libérer de ses contraintes, elle va vivre avec et pour les livres. Mon avis concernant cette lecture n’est pas totalement positif, le sujet qui a été évoqué à maintes reprises, aurait mérité un traitement différent, les émotions manquent et les sensations ne sont souvent pas très claires. Je ne me suis pas ennuyée mais il n’aurait pas fallu que le livre soit plus long que ces 178 pages car les suivantes auraient pu être de trop…

Un lecture rapide et dont je ne garderai malheureusement pas un souvenir impérissable, malgré un sujet séduisant.M

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s