No et moi de Delphine de Vigan

Ce roman fait partie de ceux dont j’ai depuis longtemps entendu parler mais que je n’avais jamais pris le temps de lire…jusqu’à ce que je décide de voir ce que ça pourrait donner avec des élèves de 3e. Je suis tombée sous le charme de Delphine de Vigan, de Lou, de No et de Lucas. Aucun regret : mes 3e vont le découvrir aussi.

Voici la quatrième de couverture :

Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Mais nul n’est à l’abri…

J’ai trouvé ce texte touchant pour de nombreuses raisons.

D’abord, c’est une histoire d’ados, entre ados, perdus dans un monde d’adultes. Que ce soit Lou, Lucas ou No, tous trois ont en commun de ne pas se sentir à leur place dans cet univers où les adultes sont tout-puissants et absents. Pour différentes raisons, les trois héros voient leur destinée et leur personnalité faire les frais des erreurs des grands. Face à cet état de fait contre lequel ils ne peuvent rien, ils vont se révolter, prendre à pleines mains les petites armes dont ils disposent et, à défaut de changer le monde, ils vont tenter de changer leur monde. Avec leur naïveté, leur envie de croire que tout est possible et leur grand sens de l’amitié, ils parviendront à faire de grandes choses.

Lou est un personnage vraiment marquant. Jeune et immature sur bien des points, elle pose néanmoins toujours les bonnes questions et pose un regard acéré et vif sur l’univers qui l’entoure.

« On est capable d’envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l’espace, d’identifier un criminel à partir d’un cheveu ou d’une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d’informations. On est capable de laisser mourir les gens dans la rue. »

Le sort de No a cela de touchant qu’il n’incarne pas seulement celui de tous les SDF, No est aussi et surtout une personne unique, et pourtant… Dans les injustices qu’elle subit, dans les traitements qu’on lui inflige, dans les regards qu’on lui adresse, c’est toute une partie de la population que l’on devine. No est une très jeune fille, elle n’a rien fait pour en arriver là où elle est. Si ses vices finissent par être les plus forts, le roman laisse planer le doute : est-ce de sa faute ? Elle ne demandait qu’à pouvoir se sentir chez elle quelque part ; mais No n’a pas de chez elle. On peut l’accueillir, on peut même l’aimer, mais elle n’est pas chez elle pour autant.

C’est un joli texte qui se dévore en une ou deux soirées et qui marque, je pense. On a tous envie, en tournant la dernière page, d’aider et d’accueillir une jeune et malheureuse No chez nous. Malheureusement, ça ne dure pas. Parce que nous, nous sommes devenus des adultes. Nous sommes de ceux qui voyons les problèmes avant d’envisager le positif. Nous sommes de ceux qui posons le cadre avant de connaître. Pourtant, le roman n’est pas manichéen et le sort des parents de No est traité avec beaucoup de finesse.

J’ai hâte de savoir ce que cette histoire fera naître comme réactions chez mes adolescents. J’espère tellement les voir se révolter ! Je vous raconterai en tout cas…

Priscilla

3 commentaires

  1. J’ai lu ce livre j’étais un poil plus âgée que tes élèves mais je me souviens qu’il m’a profondément marqué. La naïveté de Lou et le côté très désenchantée de No ont beaucoup résonner en moi. Avec Un jour sans faim que j’avais lu juste avant, ça a été le début d’une belle histoire avec les livres de Delphine de Vigan.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s