Chasse à mort de Dean Koontz

Me revoici afin de vous parler une nouvelle fois d’un roman de Dean Koontz, cette fois c’est avec une sortie chez Archipoche que je vais passer ces quelques minutes avec vous. Dean Koontz n’est plus à présenter, mais connaissiez-vous sa passion pour les chiens et notamment pour les labradors, en voici encore un exemple flagrant avec ce roman principalement tourné vers un jeune retriever hors du commun, tout comme dans Dévotion dont je vous parle ICI

Voici le résumé de Chasse à mort:

Deux créatures étranges s’échappent d’un laboratoire scientifi que ultrasecret se livrant à des manipulations génétiques. Le premier de ces cobayes, Einstein, un golden retriever hyper intelligent et sensible, est recueilli par Travis Cornell, 36 ans, ex-membre de la Delta Force, une unité d’élite de l’US Army. Le second, le plus dangereux, aussi sauvage que sanguinaire, recherché par les services secrets, n’a qu’une obsession : retrouver Einstein et le tuer. La traque commence…

Je dois tout d’abord vous dire que j’ai beaucoup aimé ce roman de l’auteur, l’amitié et l’amour pour l’animal y tiennent une place importante qui m’a profondément séduite. L’intérêt pour l’histoire démarre instantanément et ne fait que croitre au fil des pages. Il faut dire que l’auteur magnifie tous les aspects de son idée de départ, il utilise toutes les options mises à sa disposition et nous propose un roman abouti et passionnant. Des personnages attachants, tantôt fragiles, tantôt forts et rassurants, des liens qui se créent avec beaucoup de fluidité et de naturel, tout est fait pour donner au lecteur les plaisirs du page-turner de qualité.

J’ai longtemps négligé cet auteur, le blog m’a donné la possibilité de réduire ce retard et je suis à présent une grande fan de l’aspect tour à tour, attachant, diabolique ou cruel que Dean Koontz offre à ses hommes, femmes et créatures sorties de son imagination. C’est ici un chien, un simple chien diront certains, qui parvient à tenir la barre et à nous plonger dans 570 pages d’une histoire forte et intense, une véritable chasse se déroule sous nos yeux, mais il faut y voir bien plus encore. Les amoureux des animaux y verront un message de l’auteur sur la force des liens qui nous unissent à nos amis à quatre pattes et je pense qu’ils ont raison, les réfractaires au progrès scientifique y verront un message d’alerte, une nouvelle fois, sur les expériences irraisonnées et ils n’ont d’après moi par tort mais les fans de Dean Koontz y verront l’un de ses meilleurs romans et ils ont entièrement raison!

Bonne lecture à vous.

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s