Origami Blues de Sarah Clain

Ce livre est fait de sensations, de sentiments et de bonheur tout simplement. Sarah Clain a transformé les avions de papiers de mon enfance en petits bouts de bonheur, elle en a fait en quelques centaines de pages, un art à part entière pour moi qui ne pensait pas une seconde trouver tant de beauté dans de simples pliages de papier.

Florence tient une boutique spécialisée dans l’art du pliage japonais : L’origami, personne n’y croyait, elle y a pourtant mis toute son âme et a fait mentir les médisants. Florence est une artiste, elle a réparé au moins temporairement les souffrances du passé grâce aux différents papiers qui se trouvent dans sa boutique et à toutes les vies qu’elle parvient à leur insuffler, jusqu’au jour où cet étudiant entre dans sa vie. Florence va apprendre sur elle même mais aussi sur un passé qu’elle croyait derrière elle, entre ce nouveau venu et les nombreux bouleversements qui l’attendent, l’avenir semble incertain

Sarah Clain écrit ici un roman qui touche à l’enfance, à l’adolescence, à cette période qui laisse des souvenirs indélébiles, elle parle d’art, d’acceptation et de tolérance, elle déplie une palette de couleurs variées, vous n’aurez que l’embarras du choix. En nous faisant découvrir Florence, la douceur entre dans nos vies le temps de 200 pages, la plume de l’auteure donne vie aux pliages bien sûr, à travers les mains et le savoir faire de cette jeune femme qui cache tant de blessures à peine pansées, mais aussi aux souvenirs qui prennent tout leur sens et retrouvent enfin l’importance qui leur est due. Vous allez, le temps d’un roman revivre cette période charnière que les adultes semblaient traiter avec si peu d’intérêt, alors qu’elle était pour vous le début d’un tout. On oublie pas un premier amour.

C’est pourtant un roman simple et c’est ce qui lui donne sa valeur, il sonne juste, ni dans l’excès ni dans l’outrance, c’est un morceau de vie que l’auteure nous raconte et il sonne à mon oreille comme une belle symphonie. J’ai aimé Florence, cette femme si sincère, spontanée et empathique, on s’y attache dès les premiers instants puis bien d’autres émotions viendront s’ajouter à cette simple affection. Je termine ce livre avec le sentiment d’avoir fait de belles rencontres et c’est le cas car nous savons tous que les personnages des livres qui accompagnent notre quotidien, nous marquent pour un long moment. Dans ce cas il me faut aussi vous dire que ce roman est peuplé d’autres belles âmes, mais c’est à vous de les découvrir et je suis certaine qu’une nouvelle fois la magie va opérer.

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s