Le Clan des Otori (Tome II) de Lian Hearn

Quatre mois après la découverte du premier tome du Clan des Otori, dont vous retrouverez ma chronique ici , je me suis lancée dans la suite des aventures de Kaede et Takeo. Et j’ai adoré ! Encore !

Voici la quatrième de couverture :

Takeo, désormais héritier du puissant clan des Otori, s’est engagé à rejoindre les rangs criminels de la Tribu, reniant ainsi son éducation pacifique, abandonnant ce qui lui revient de droit, territoire, fortune et pouvoir, renonçant aussi à son amour pour Kaede. Mais la Tribu peut-elle éloigner Takeo de son destin ? Le chemin qu’il choisit le conduira au cœur des montagnes glacées du Pays du Milieu…

Les choix narratifs sont globalement les mêmes que dans le premier tome, on suit Kaede puis Takeo dans leurs aventures, séparés. Malgré leur amour, nos deux héros sont encore une fois contraints de vivre loin l’un de l’autre, ne sachant même pas si l’élu de leur cœur est en vie ou non.

Chacun a de nombreux défis à relever. Kaede d’abord. Dépossédée de l’appui de Dame Maruyama et du seigneur Araï qui lui reproche la disparition de Takeo, Kaede décide de rentrer chez elle, avec Shizuka. Après bien des péripéties, que je ne peux dévoiler de crainte de trop en dire, elle décide de mentir à sa famille pour protéger sa vie et leur honneur. Elle arrive dans un domaine dévasté, dans une famille privée de la mère, où tous ne la voient que comme une femme, devant se taire et obéir, alors qu’elle se rêve en maîtresse de domaine. Il faudra qu’elle prouve son autorité, son érudition et son intelligence à son père, à ses domestiques, à son peuple et à l’aristocrate Fujiwara. Elle se révèlera forte, déterminée, impulsive et combative. C’est, de loin, le personnage que je préfère. Elle allie sa passion pour Takeo à un féminisme avant-gardiste.

Takeo, quant à lui, est complètement perdu, déchiré entre les promesses qu’il a faites à la Tribu et la loyauté qu’il doit à Sire Shigeru. Il sent bien qu’il est utilisé par tous, et ne sait plus à qui se vouer. Dans ce tome, il découvrira encore des secrets sur son identité et sa filiation, il se découvrira également l’objet d’une prophétie, aussi intriguante qu’effrayante. A l’inverse de celle qu’il aime, Takeo aura besoin d’aides extérieures pour faire les bons choix : conscient d’être un outil entre les mains de la Tribu, il lui faudra retrouver son ancien professeur Ichiro pour se rappeler ce qu’il doit aux Otori. C’est seulement à ce moment-là qu’il se rebellera enfin, il se montrera alors décidé, téméraire et stratège.

Autour d’eux évoluent des personnages qui gagnent en épaisseur, à l’instar de Shizuka, membre de la Tribu mais amie (sincère ?) de Kaede ; Araï, seigneur noble et digne de confiance devenu avide de pouvoir ; Fujiwara, noble érudit aux intentions et à la morale douteuses ; les moines pacifistes mais guerriers et parfois amoureux…

Nous sommes toujours au beau milieu d’une situation tendue dans tous les coins du pays. La méfiance, la menace, les alliances sont changeantes et dangereuses. Cela fait monter la tension, la guerre rôde mais n’est jamais officiellement prononcée : on ne sait même pas exactement qui seront les ennemis.

Je me suis plongée avec délectation dans cet univers hors du temps et de l’espace, plein de neige, de grottes, de flûte et d’esprits. Dépaysement garanti ! Il me tarde déjà de lire la suite…

Priscilla

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s