Ranee Tara Sonia Chantal Anna de Mitali Perkins

Bonjour à tous, en ce jour pluvieux je vais vous apporter le soleil du Bengale mais aussi et surtout celui de ces femmes dont Mitali Perkins nous raconte l’histoire si forte en émotions. Voici le résumé :

Des années 1960 aux années 2000, cinq femmes cherchent leur propre voie, entre leur culture indienne et le rêve américain auquel elles aspirent.

Ranee migre avec sa famille du Bengale à New York pour une vie meilleure.
Tara, sa première fille, est admirée par tous, mais se sent obligée de jouer un rôle pour continuer à être aimée.
Sonia, sa cadette, rebelle et engagée, provoque un véritable séisme au sein de la famille lorsqu’elle tombe amoureuse.
Chantal, la fille de Sonia, talentueuse danseuse et athlète, est prise dans une lutte entre ses deux grands-mères et ses origines.
Anna, enfin, reproche à sa mère, Tara, de l’avoir forcée à quitter l’Inde pour les États-Unis et doit trouver sa place à New York.

Le fragile équilibre que les femmes de la famille Das peinent à trouver est chaque jour menacé par des blessures qui mettront des générations à cicatriser…

C’est une nouvelle fois une très belle découverte que je fais grâce à Babelio, c’est il faut le dire une roman vers lequel je ne me serai pas tourner sans cette opération Masse critique. Nous découvrons avec émotion l’arrivée de la famille Das aux Etats-Unis, le père qui travaille, les a installées, ce dernier prend grand soin de sa femme Ranee et de ses deux filles qui sont ses trésors. L’aînée Tara est une beauté, elle rêve au métier d’actrice, sa jeune sœur Sarah est une intelligente, l’avenir et les grandes écoles lui ouvrent leurs portes. Pourtant, tout ne se passe pas tel que Ranee le souhaiterait, difficile pour elle d’accepter que ses filles souhaitent vivre à l’américaine. Cette famille qui vient d’un pays où les traditions sont si nombreuses, doit trouver l’équilibre entre son identité et le pays qui les accueille.

C’est une histoire de femmes avant tout bien-sûr, mais c’est aussi un constat sur l’intégration dans les années 60 en Amérique, le pays de tous les rêves, qui malgré toutes les chances qu’il offre, fait toujours état de la couleur de peau, à tel point que Ranee elle-même montre des réticences aux fréquentations de ses filles. Nous suivons deux générations tout au long de cette lecture et certains personnages vous toucheront plus que d’autres, pour ma part, c’est le lien entre Tara, Sarah et leur père, qui m’a particulièrement touchée. La part à l’art est y est également importante, le talent et l’ambition de toutes ces femmes mérite d’être souligné, elles sont talentueuses, pleine de ressources et de caractère.

C’est une jolie lecture pleine de dépaysement, on en apprend beaucoup sur les coutumes et les traditions Bengale, un roman riche en valeurs familiales même si parfois certaines paraissent un peu désuètes. C’est un livre à lire pour de nombreuses raisons qui touchent à chacun et chacune personnellement. A bientôt.

Mag

1 commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s