Le journal de Bridget Jones de Helen Fielding

Tout le monde connaît Bridget, ses aventures ont fait le tour du monde, incarnée à merveille par Renée Zellweger au cinéma. Je ne sais plus de quelle année date ma première lecture de ce roman mais j’en ai gardé, bien entendu un bon souvenir. Depuis, j’ai beaucoup lu et souvent donné mon avis, j’ai vieillis également. J’avais hâte de redécouvrir cette lecture avec l’œil de la femme que je suis devenue, quinze bonnes années plus tard.

Je comprends mieux Bridget, elle n’est pas que cette fille un peu cruche qui cherche à se caser à tous prix, elle est touchante et attendrissante au travers de cette volonté de plaire et d’être aimé. A l’époque que nous vivons, beaucoup pourraient crier à une représentation dégradante de la femme, le comportement de Daniel (Hugh Grant ) dans le film est odieux, à coup de remarques vicieuses et sexistes, Bridget pourrait n’être que cette pauvre fille que l’on jette une fois que l’on a eu ce que l’on voulait, mais non ! Elle sait dire non et souvent avec beaucoup d’humour, ce qui rend cela délicieux. J’aime cette fille, elle est imparfaite et pourtant si pleine de charme, charme dont elle n’a absolument pas conscience, elle gaffe, elle trébuche et c’est ainsi que les gens l’aiment. Ce roman est également un pied-de-nez au diktat de la femme mariée et mère de famille avant 30 ans, la pression de la famille qui rend les dîners et fêtes si inconfortables. Bridget est une « célibattante » et personnellement j’aime ce terme.

L’humour Britannique est le ciment de ce livre, cette touche d’auto-dérision si rafraîchissante est tout simplement la clef du succès du journal de Bridget Jones. Qui, n’a pas pouffé en visionnant un film « So british »? Personne, car cet humour pince-sans-rire est intelligent, il ne nécessite aucune vulgarité, il se suffit à lui-même.

Une lecture qui fait du bien en cette période où tout est grave, où tout est lourd et pesant, où l’on ne peut plus rien dire sans choqué. A coups de personnages décalés, Helen Fielding plonge ses lecteurs dans une aventure drôle mais humaine, dont je ressors avec ce sentiment de sourire permanent aux lèvres et cette folle impression de m’être fait une amie et quelle amie!

Le roman est bien plus complet et vous vous en doutez que l’adaptation, donc même si vous pensez connaître Bridget, vous en découvrirez bien davantage avec cette lecture avalée en quelques heures.

Bonne lecture.

Mag

4 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s