Le Clan des Otori (Tome I) de Lian Hearn

Je n’avais jamais entendu parler de cette saga avant qu’Emmanuelle Ferré, dont vous retrouverez l’interview ici : Interview – Emmanuelle Ferré – La Confrérie des Mages, ne la mentionne comme un de ses modèles. C’est donc sans rien en attendre que je me suis lancée dans Le Clan des Otori de Lian Hearn, et je ne le regrette pas.

Voici, tout d’abord, la quatrième de couverture :

Au XIVe siècle, dans un Japon médiéval mythique, le jeune Takeo grandit au sein d’une communauté paisible qui condamne la violence. Mais celle-ci est massacrée par les hommes d’Iida, chef du clan des Tohan. Takeo, sauvé par sire Shigeru, du Clan des Otori, se trouve plongé au cœur de luttes sanglantes entre les seigneurs de la guerre.
Il doit suivre son destin.
Mais qui est-il ? Paysan, seigneur ou assassin ? D’où tient-il ses dons prodigieux ? Lorsqu’il rencontre la belle Kaede, un amour fou naît entre les deux jeunes gens : devra-t-il choisir entre cet amour, sa dévotion à sire Shigeru et son désir de vengeance ? Sa quête le mènera jusqu’à la forteresse d’Inuyama, lorsqu’il marchera sur le  » parquet du Rossignol « . Cette nuit-là, le rossignol chantera-t-il ?

Le récit commence brutalement, il y a très peu de mise en place et les horreurs infligées par Iida à la famille de Takeo sont en quelque sorte l’introduction. Complètement perdu, le jeune enfant est sauvé in extremis par un « coup de chance » et une heureuse rencontre, celle de Shigeru. Parallèlement, on fait la rencontre de Kaede, jeune femme noble, vendue à Iida pour contracter un beau mariage mais traitée comme une esclave. Belle et jeune, elle fait naître le désir chez de nombreux gardes et manque de peu d’être déshonorée, sauvée elle aussi par un coup de chance et par une heureuse rencontre, celle d’Araï.

Je me suis très vite sentie plus proche de Kaede, que je trouve pleine de vie, de courage, de force, avec une bonne dose de révolte et de fougue. Takeo se montre plus passif, il subit sa vie et c’est bien compréhensible : il est loin de tout savoir. Appartenant au clan des Invisibles, profondément pacifiste, Takeo n’a pas conscience de la guerre qui ravage sa terre. Il entrera dans le clan des Otori, sous la protection de Shigeru et en formation avec deux hommes très différents. Il s’y découvrira des talents insoupçonnés, mais en contrepartie, il découvrira la politique, les complots et les trahisons.

Dans cette guerre, pas encore prononcée, la stratégie repose sur des jeux d’influence, des mariages arrangés. Pourtant, l’autrice fait en sorte que l’on ne soit pas perdus : on découvre ce jeu complexe progressivement et les identités se révèlent tout doucement.

Comment les deux destins de Takeo et Kaede se rencontrent-ils ? Par un jeu politique : Shigeru doit épouser Kaede. Il n’a pas l’intention de se laisser dicter sa conduite, mais il ne peut pas non plus s’opposer ouvertement à ce qu’on lui propose. Il faudra la sagesse de Shigeru, les talents de Takeo et Kenji, la colère de Kaede, le soutien de Dame Maruyama, Shizuka et Araï, et même avec tout cela, il sera bien difficile de se triompher.

Le rythme est de plus en plus haletant au fil des chapitres, mimant ainsi le cercle d’oppression qui se referme sur nos héros. J’ai dévoré ce premier tome en deux jours et je dois dire que la fin est tellement forte qu’il me tarde de découvrir la suite de cette série.

Si vous aimez l’aventure, le danger, un soupçon de fantasy, les époques lointaines et quelque peu mystiques, les héros en formation et la quête de vérité, vous serez servis avec ce premier roman.

Certains d’entre vous connaissent-ils ?

Priscilla

6 commentaires

  1. Le Clan des Otori est une saga que j’adore pour son folklore et son univers japonais parfaitement maîtrisé par l’auteure. J’ai les autres sagas dans ma PAL et je ne devrais pas tarder à les en sortir.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s