L’escalier du diable de Dean Koontz au éditions L’archipel

J’allais débuter La porte interdite, nouveau roman de Dean Koontz et 4ème tome de la série Jane Hawk, lorsque j’ai pris conscience que je n’avais pas lu le tome 3. Bien que ces romans puissent se lire indépendamment, je ne voulais rien rater de cette incroyable histoire qu’a mis en place l’auteur. Ni une ni deux, j’achète L’escalier du diable en numérique. Je ne regrette pas ce détour qui n’en est pas un, j’ai trouvé cette troisième apparition de Jane Hawk absolument passionnante. Tout est fait pour que le lecteur ne soit pas perdu, aussi bien s’il n’a pas lu Dark web ou La chambre des murmures ou tout simplement si il a besoin que la mémoire lui soit rafraichie.

Le style percutant est maintenu avec des chapitres courts qui donnent un rythme soutenu à l’histoire, On passe d’un personnage à un autre, le suspense est constamment présent, Jane nous est à présent familière, nous connaissons ses points forts et ses faiblesses, mais surtout sa détermination, elle nous la démontre une nouvelle fois ici, rien ne l’arrête. Pourtant, pas d’excès dans la narration, bien que l’auteur traite d’un sujet sur lequel les dérives pourraient être nombreuses et faciles, il n’en est rien, il maintient sa ligne de conduite celle de nous embarquer dans une histoire, la plus cohérente possible.

Dean Koontz est de ces auteurs qui ne nous épargnent rien, il maltraite nos personnages favoris sans aucun remord, il n’est pas du genre à toujours faire gagner les gentils, car le monde est ainsi, cruel et sans pitié. Une lecture qui scotche le lecteur à son fauteuil, une Jane Hawk qui conserve sa place déterminante et une histoire qui, au fil des romans gagnent en rythme et en qualité.

Vous n’avez pas lu la quatrième de couverture? La voici:

Luttant contre l’étrange épidémie de suicides qui a emporté son mari, Jane Hawk est devenue la fugitive la plus recherchée des États-Unis. Tant par le gouvernement que par les responsables d’une confrérie secrète. À présent, elle tient une proie dans son viseur : un homme influent… disposant d’une armée de tueurs.

Mue par sa soif de vengeance, Jane rejoint les flancs enneigés du Lac Tahoe, en Californie. Ce qu’elle va y découvrir est terrifiant. D’autant qu’elle va devoir gravir l’escalier du diable !

Jane sait que le temps lui est compté. Que sa vie ne tient qu’à un fil. Mais, elle respire encore… Et une conspiration menace des millions d’êtres humains.

Retrouvez mes avis sur Dark web:

et sur La chambre des murmures

Mag

5 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s