L’enfant étoile par Katrine Engberg chez Fleuve éditions

Depuis quelques années, la mode est aux thrillers et polars nordiques, il est vrai que c’est un style différent que j’aime assez. Alors bien sûr, j’ai beaucoup vu passer ce titre depuis sa sortie, et même bien avant, la curiosité a été la plus forte et Negalley m’a donné la possibilité de l’assouvir. Voici le résumé de L’enfant étoile:

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.

Simple coïncidence ou plan machiavélique ?

Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

Un duo d’enquêteurs assez atypiques car différents, mais je dois dire que c’est aussi ce qui les rend intéressants, ils sont au final complémentaires. Jeppe est ici davantage le centre de notre attention, l’auteure nous narre sa vie personnelle, ses échecs, ses souffrances et sa volonté de trouver la guérison. il devient rapidement attachant et on tente de l’imaginer, de lui donner un physique à présent que sa psyché nous est un peu plus familière. Jeppe s’exprime peu, il n’est pas de ceux qui s’appesantissent sur leurs échecs et leurs incertitudes. Le lecteur se demande inévitablement si nous allons retrouver nos deux enquêteurs lors d’un prochain tome et si cette fois, nous découvrirons un peu plus Annette, dont la vie semble plus simple et posée.

L’enquête dans laquelle nous embarque l’auteure est justement dosée, l’intrigue est bien pensée et suffisamment complexe pour nous maintenir au coeur du mystère un bon moment, même si j’aurais aimé qu’elle se prolonge encore un peu afin de me scotcher par son dénouement. Les personnages sont d’un nombre raisonnable ce qui évite que l’on s’y perde, on suit bien sagement le fil de l’intrigue.

Très sympathique moment de lecture dont le rythme me semble typique des romans nordiques, un peu de dépaysement dans les lieux, les textes musicaux et les habitudes alimentaires, mais juste un peu, j’en aurais bien aimé un peu plus…

Pour conclure, je vous dirai que c’est un bon roman policier mais ce n’est pas un coup de coeur, il reste malgré tout, un des romans à lire en ce début d’année, ne serait-ce que pour découvrir les personnages de Jeppe et Annette.

Ce qu’ils en ont pensé:

K79 L’oeil noir

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s