Les pionnières tome 1 – Une place au soleil d’Anna Jacobs aux éditions de L’Archipel

Voici le premier tome de la nouvelle saga d’Anna Jacobs et quel bonheur! Ce début d’aventure est bien au delà de ce que j’en espérais et il m’a fait un bien fou dans une période difficile, voilà encore une fois les bienfaits de la lecture et la raison pour laquelle j’aime autant les livres. Voici le résumé:

Irlande, début des années 1860. Keara Michaels ne quitterait pour rien au monde sa terre natale et ses deux sœurs. Mais le destin est parfois cruel… Enceinte et sans le sou, elle est contrainte de traverser les océans pour gagner l’Australie. Toute seule : le père de son futur enfant, qui est marié, ne l’accompagnera pas.

Dans le même temps, Mark Gibson, un chercheur d’or, doit fuir le Lancashire pour échapper à la vengeance de son beau-père. Et tenter sa chance à l’autre bout du monde. C’est à Rossall Springs, à deux heures de route de Melbourne, qu’il ouvrira une auberge…

Est-ce là que Keara rencontrera l’homme de sa vie ? Le premier volet de la nouvelle trilogie d’Anna Jacobs, la romancière aux trois millions d’exemplaires vendus dans le monde.

Note de l’éditeur
Née en 1941, Anna Jacobs a grandi en Angleterre, dans le Lancashire, avant de s’établir près de Perth, en Australie. Auteure de plus de 80 romans, elle a reçu l’Australian Romantic Book of the Year. Les éditions de l’Archipel ont publié sa trilogie « Cassandra », ainsi que le premier volet de la saga « Swan Hill ».

Je me suis rapidement plongée dans ce roman, j’avais besoin d’évasion et Anna Jacobs est l’une des valeurs sûres du genre, ces romances historiques nous emportent souvent dans des contrées lointaines telles que l’Australie. J’ai de suite ressenti beaucoup d’affection pour Keara et sa condition difficile, cette jeune fille courageuse dont le père n’est qu’un violent ivrogne, incapable de protéger sa famille. Elle va faire preuve d’un bout à l’autre de force et ce qui n’est pas négligeable, d’intelligence, en effet elle n’a heureusement pas ce côté écervelé de nombreux personnages féminins de ce type de roman. Keara va suivre sa ligne de conduite avec une bravoure sans égal, l’amour qu’elle porte à sa mère et ses sœurs saura lui permettra de tenir face aux épreuves que la vie lui réserve.

Anna Jacobs a une nouvelle fois, imaginé de nombreuses embûches, mais aussi des personnages méprisables et fortement agaçants, mais elle a avant tout gardé une part belle à l’amour et à la famille. Des destins parallèles, dont on se demande si ils vont se rejoindre et dans quel but, on imagine des relations qui pourraient se lier entre les protagoniste malgré l’incommensurable distance que représente un voyage entre l’Irlande et l’Australie. Les mois passent et les événements s’enchaînent sans que personne n’en sache rien puisque le courrier suit le même trajet par bateau que les passagers. A l’heure d’internet et des SMS illimité, la moindre lettre reçue au bout de 3 longs mois, nous paraît être une attente dans la torture.

Mark, Théo, et tous les protagonistes de cette nouvelle saga, m’ont séduite par leur sympathie, leurs valeurs et leur volonté de fonder une famille, de se découvrir une descendance. Malgré une époque qui laissait la femme dans une condition que notre époque actuelle ne saurait souffrir, nous parvenons à leur trouver des qualités qui les mettent sur le haut du panier et les rendent attachants.

Une agréable découverte qui saura séduire les fans de l’auteure et du genre, dont je fais, vous l’aurez compris, partie.

Mag

2 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s