Leur dernier été de Nicolas Barrois chez Vibrations éditions

Belle, très belle surprise que ce premier roman de Nicolas Barrois, Si je dois commencer par le négatif, ce sera de vous dire: Ne vous arrêtez ni à la couverture ni au résumé ( en espérant ne vexer personne ) car cette histoire est tout simplement passionnante, bien plus que cela ne laisse présager de prime abord. J’ai commencé cette lecture il y a plusieurs semaines, puis l’ai mise de côté, non par un manque d’intérêt mais pour des raisons personnelles qui m’amenaient à lire des choses un peu plus gaies et faciles. Je l’ai donc relu de la première page afin de me remettre dans l’ambiance et je ne l’ai plus lâché. Voici le résumé:

Strasbourg serait une cité paisible si Mickaël Solmeyer n’y résidait pas. Ce jeune homme, désabusé et raté, voue à la planète entière et à ses confrères de la tour Hartmayer Industries en particulier, une hostilité sans frein. La découverte de deux corps dans l’Ill va permettre au commandant Xabi Etchegoyen et à la journaliste Élise Cervantès de faire une découverte des plus surprenantes : une tueuse à gages a été assassinée. Celle-ci, sur les traces d’un inspecteur des finances publiques, s’était précisément rendue quelques jours auparavant chez le président de la compagnie Hartmayer Industries. Une coïncidence troublante qui n’échappe à nos deux enquêteurs.

Nicolas Barrois plante avant tout des personnages forts, le potentiel de chacun saute immédiatement aux yeux, puis de façon tellement fluide et évidente, il nous plonge au coeur de toute une série d’événements qui fil à fil, m’ont embarquée pour ne plus me lâcher. Une construction d’une grande intelligence, une intrigue sans exagération, un jeu d’époques qui attise la curiosité, j’ai véritablement passé un excellent moment.

J’ai retrouvé une ambiance de série, mais attention, d’une bonne série, de celle qui vous tient en haleine et vous oblige à démarrer l’épisode suivant. Ici ce sont les chapitres que l’ont enchaîne alors qu’il est temps de dormir ou de reprendre la vie normale, impossible, il faut en savoir plus. Pas besoin de rentrer dans les excès de violences, de vulgarités ou de sexe brut et outrancier, le scénario que l’auteur a conçu se suffit à lui-même. une histoire classe, passionnante et une plume qui mérite absolument à être connue. La finance, la politique, le pouvoir et ses abus, bien qu’en toile de fond tout au long du roman, ne prennent pas le dessus sur des personnages tantôt torturés, confiants et dévoués, révoltés et haineux ou encore résignés et c’est ce qui fait la force de cette lecture, des êtres au coté desquels, tout comme devant un écran, le lecteur avance au fil de l’histoire et son dénouement.

Je termine donc cette chronique avec l’envie de vous avoir convaincu de découvrir et cet auteur et cette maison d’édition dont le travail conjugué me laissera un excellent souvenir littéraire de cette fin 2020. Un véritable coup de coeur!

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s