Agatha Raisin enquête (tome 2) Remède de Cheval de M.C Beaton

Vous reprendrez bien un peu de thé ? Un scone ? Un gin tonic au pub ? Il pleut à verses dehors… Me replonger dans la vie et les aventures d’Agatha Raisin m’a faire voir la vie à l’heure anglaise. J’avais besoin, en ces temps tristouilles, de quelque chose de léger et d’addictif. Cette saga était donc absolument parfaite ! J’avais déjà lu le premier opus, La Quiche Fatale, dont vous retrouverez ma chronique en cliquant sur la photo ci-dessous.

Voici la quatrième couverture de ce second tome :

Après la pluie, le beau temps ! Agatha Raisin est désormais bien installée dans son cottage de Carsely en compagnie de ses deux chats. Cerise sur le pudding, le nouveau vétérinaire du village ne semble pas insensible à ses charmes.
Quand le beau véto succombe à une injection de tranquillisant destinée à un cheval rétif, la police locale conclut à un malencontreux accident. Mais pour Agatha, dont le flair a permis de résoudre l’affaire de La Quiche fatale, il s’agit bien d’un meurtre. à l’étonnement de tous, le séduisant colonel James Lacey partage pour une fois l’avis de son entreprenante voisine. Et nos deux détectives-amateurs se lancent dans une enquête bien plus périlleuse qu’ils ne l’imaginaient…

Dans ce deuxième volume de la célèbre saga, on retrouve de nombreux ingrédients qui fonctionnaient parfaitement avec le premier : l’humour, la pointe so british, un meurtre étrange et une enquête qui nous promène vraiment, au point qu’on comprend toute l’affaire en même temps que la protagoniste.

J’ai trouvé très plaisante notre Agatha entichée, partagée entre la séduction éhontée et le cache-cache « Fuis, je te suis ; Suis, je te fuis ». J’ai beaucoup ri de ses colères gardées, de ses hontes publiques et de ses changements brusques à l’encontre de son voisin James Lacey, dont on commence, à l’instar de notre héroïne, à se demander qui il est vraiment et d’où il vient.

L’enquête est addictive parce que le vétérinaire décédé était un homme sans scrupules, dont des dizaines de personnes pouvaient souhaiter la mort : son ex-femme trompée, toutes ses conquêtes délaissées, son associé lésé. Agatha et James doivent fouiller dans les secrets les plus honteux de toutes les honnêtes femmes de Carsely, dans les maisons de tous les bourgeois des Costwolds pour découvrir la vérité et c’est un régal de voir, qu’une fois encore, tout le monde a quelque chose à cacher.

Les personnages prennent de plus en plus de profondeur, qu’il s’agisse de l’énigmatique voisin séduisant, du policier aux parents un peu antipathiques ou d’Agatha qui se présente comme une femme forte et entreprenante mais qui peut se laisser avoir par ses amis ou dépasser par ses peurs.

C’est donc encore une fois avec délice que je me suis délectée des aventures de cette nouvelle Miss Marple et j’ai hâte de découvrir le tome trois.

Priscilla

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s