Les sept mariages d’Edgar et Ludmilla de Jean-Christophe Rufin

Il y a des romans qui vous font de l’œil immédiatement et vers lesquels vous ne foncez pas immédiatement, pour cause de PAL déjà trop haute, ou de manque de temps. Mais chaque fois que vous les voyez passer, ils vous refont un petit clin d’œil. Jusqu’au craquage ! Et là, c’est souvent quitte ou double, ou bien vous vous demandez pourquoi vous avez tant mis d’espoir en eux, ou bien vous vous demandez pourquoi vous avez tant attendu…

Les sept mariages d’Edgar et Ludmilla est de ceux-là pour moi. Ce roman de Jean-Christophe Rufin m’appelle depuis sa sortie en broché, mais non, j’ai attendu sa sortie en poche…et je suis tombée sous le charme. Quel charme, me direz-vous ? Je vais tout vous dire ! Mais d’abord la quatrième de couverture :

« Sept fois ils se sont dit oui. Dans des consulats obscurs, des mairies de quartier, des grandes cathédrales ou des chapelles du bout du monde. Tantôt pieds nus, tantôt en grand équipage. Il leur est même arrivé d’oublier les alliances. Sept fois, ils se sont engagés. Et six fois, l’éloignement, la séparation, le divorce… Edgar et Ludmilla… Le mariage sans fin d’un aventurier charmeur, un brin escroc, et d’une exilée un peu « perchée », devenue une sublime cantatrice acclamée sur toutes les scènes d’opéra du monde. Pour eux, c’était en somme : « ni avec toi, ni sans toi ». A cause de cette impossibilité, ils ont inventé une autre manière de s’aimer. Pour tenter de percer leur mystère, je les ai suivis partout, de Russie jusqu’en Amérique, du Maroc à l’Afrique du Sud. J’ai consulté les archives et reconstitué les étapes de leur vie pendant un demi-siècle palpitant, de l’après-guerre jusqu’aux années 2000. Surtout, je suis le seul à avoir recueilli leurs confidences, au point de savoir à peu près tout sur eux. Parfois, je me demande même s’ils existeraient sans moi », Jean-Christophe Rufin.

Je suis tombée sous le charme d’Edgar et Ludmilla d’abord. De leur jeunesse, de leur passion. Cette rencontre en Ukraine est un coup de foudre qui n’a rien d’idéal tant il promet de complications, mais il changera leur vie. Quand on les rencontre, ils ont vingt ans, ils ne parlent pas la même langue et ne vivent pas dans le même monde. Ils vont se marier avant de se connaître. Ils doivent se découvrir, s’apprivoiser, s’aimer ensuite et ça ne se fait pas sans heurts. Edgar et Ludmilla traverseront tout ensemble, les mariages et les divorces bien sûr, mais aussi la misère et la richesse, la parentalité et l’égoïsme, la gloire et l’anonymat et chaque fois, ils s’y retrouveront. Je les ai trouvés attachants, épris de liberté et d’amour à chaque période de leur vie, à chaque personnalité qu’ils dévoilent.

Je suis tombée sous le charme de l’époque. Au moment de la chute progressive de l’URSS, des débuts du capitalisme tout-puissant, de la naissance des stars telles qu’on les connaît, la France, entre autres, est chamboulée par des aléas économiques, sociaux qui rendent l’évolution de la société passionnante.

Je suis tombée sous le charme, enfin, de la plume de Jean-Christophe Rufin. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Le rythme est très enlevé, soutenu. Aucune répétition, au contraire de ce que pourrait faire craindre le titre. Les personnages changent tellement, s’amusent tellement que l’on attend impatiemment ce qui va les faire de nouveau se déchirer ou se retrouver. Cette plume m’a aussi, souvent, bouleversée, dans sa peinture de l’amour. Un amour qui n’a rien du long fleuve tranquille mais qui gagne du coup en maturité et en force.

Vous l’aurez compris, RIEN ne m’a déplu, si ce n’est de devoir quitter ces personnages que j’attendais de rencontrer depuis si longtemps. C’est assez rare pour être souligné, j’ai lu ce roman lentement, car j’ai très vite compris qu’Edgar et Ludmilla me manqueraient. Et c’est le cas ! C’est donc un véritable coup de cœur pour moi que ce roman et je vous invite à faire une petite demande écrite au Père Noël si vous ne connaissez pas ce texte…

Priscilla

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s