Dans les pas de Valéria d’Elisabet Benavent

Un petit verre dans un bar sympa avec quatre super copines pour des discussions hautes en couleurs et drôles, c’est tout ce dont j’avais besoin avant la reprise… Pas vous ? Si c’est le cas, je vous invite à découvrir les aventures de quatre Madrilènes dans Dans les pas de Valéria d’Elisabet Benavent aux éditions de l’Archipel.

Voici la quatrième de couverture :

Valeria est romancière.
Valeria aime les belles histoires d’amour. Valeria a trois amies : Lola, Carmen et Nerea.

Complices et inséparables, ces jeunes Madrilènes se racontent tout. Vraiment tout. Surtout leurs histoires de cœur… et de sexe.

Valeria commence à s’ennuyer dans les bras d’Adrian. Lola s’éclate avec ses amants, qu’elle collectionne. Carmen et son collègue de bureau se tournent autour. Nerea, elle, vient enfin de rencontrer quelqu’un !

Valeria, c’est drôle, c’est vif. Ça pétille et ça passe aussi vite qu’une soirée entre filles.

Quand le phénomène Sex & the city a débarqué sur nos écrans, j’avais 13 ans. Autant dire que les préoccupations de Carrie et de ses amies n’étaient pas les miennes (et je crois bien que mes parents m’avaient interdit de regarder) ! Aujourd’hui, j’ai 35 ans et ces mêmes préoccupations ne sont plus les miennes non plus ! Mais quel régal de revivre cette période trouble, folle et pas forcément facile à vivre, celle des copines, des soirées déjantées, des discussions autour des mecs avec des cocktails sur la table, juste avant de se poser, pour une autre forme de vie.

Ce roman fait du bien, il fait sourire, rire même parfois. Je l’ai dévoré en une journée. Pas de prise de tête (pour nous seulement, parce que pour les héroïnes, c’est une autre histoire), pas de leçon, c’est juste la vie de jeunes femmes d’à peine trente ans qui cherchent à être heureuses et épanouies dans leurs vies personnelle et professionnelle.

Je ne me suis reconnue dans aucune des quatre filles, mais je pense que nous avons toutes une part de chacune d’elles en nous. Valeria, jeune femme sérieuse, amoureuse qui doute de ses capacités à être une bonne épouse et une bonne romancière. Lola, bimbo collectionneuse d’amants mais à la recherche de l’amour sans se l’avouer vraiment. Carmen, droguée du travail, amoureuse secrète et peu sûre d’elle. Néréa, droite, pleine d’assurance et peu diplomate. Leur groupe est en lui-même un cocktail détonnant qui rend chaque soirée riche de rebondissements et d’aveux, la plupart amoureux ou sexuels.

Et puis, comme dans toutes les vraies amitiés, il suffit que l’une vacille pour que les autres rappliquent. Alors quand les quatre vies vacillent en même temps, quelle explosion ! Toutes quatre se révoltent au même moment, contre un mariage devenu terne, contre un amant devenu manipulateur, contre un patron trop tyrannique, contre une vie trop calme. Evidemment, on ne s’ennuie pas une seconde, bien au contraire. Chaque histoire est addictive à sa manière, chaque personnage est attachant parce qu’il a un rôle bien particulier à jouer. S’ajoutent à cela des vérités pas bonnes à dire, des mensonges proférés dans les meilleures intentions, des mecs beaux et/ou torturés. Je ne vous en dis pas plus.

Mais je vous assure que j’ai terminé ce premier tome avec une seule envie, prolonger la fête avec les filles. Et ça tombe bien ! Deux possibilités pour ce faire : la série Valéria sur Netflix et le tome 2 qui sort dans les prochains jours.

Et vous, vous connaissez ?

Priscilla

2 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s