𝖀𝖓𝖊 𝖇𝖆𝖎𝖌𝖓𝖔𝖎𝖗𝖊 𝖉𝖊 𝖘𝖆𝖓𝖌 𝖉𝖊 𝕭𝖊𝖆𝖙𝖗𝖎𝖈𝖊 𝕳𝖆𝖒𝖒𝖊𝖗 𝖆𝖚𝖝 é𝖉𝖎𝖙𝖎𝖔𝖓𝖘 𝕬𝖑𝖙𝖊𝖗 𝕽𝖊𝖆𝖑

Je vous présente aujourd’hui un très bon polar qui mérite amplement d’être découvert par le plus grand nombre. Le blog m’a souvent permis de faire de belles découvertes et je dois dire que c’est encore une fois le cas avec ce roman dont voici le résumé :

Pourquoi Julie, jeune pigiste talentueuse, est-elle morte, les veines ouvertes, dans sa baignoire ? Et qui est donc Mina, cette jeune fille asociale, qui vit dans la rue depuis le jour de ses 18 ans, et dont les proches semblent mourir les uns après les autres ?

Gloria Basteret, enquêtrice à la Crim, va tout faire pour répondre à ces questions. En plus de son enquête, Gloria doit supporter les exigences de son nouveau chef qui la déteste, s’occuper seule de ses deux enfants, veiller au bien-être d’un cheval nain… et rêverait de réinvestir une vie amoureuse trop longtemps négligée. Ceci l’amène à user de méthodes peu orthodoxes, sans prendre la mesure des dangers qu’elle fait courir à ses proches, en particulier à ses enfants.

Dans ce roman noir plein de suspense, Béatrice Hammer bouscule les clichés et met en scène des personnages aussi attachants qu’originaux.

Béatrice Hammer met ses personnages dans des ascenseurs émotionnels, ce qui m’a totalement embarqué dès les premières pages. A coup de chapitres courts et qui alternent sur les points de vue, une ambiance intimiste se crée rapidement, on se prend immédiatement d’affection pour cette enfant dont on ne connaît pas l’identité, mais avec qui on vit chaque émotion, chaque douleur, mais aussi avec ce flic de la brigade criminelle, Gloria, qui se retrouve sur le dossier d’une jeune femme retrouvée morte dans sa baignoire.

J’ai trouvé particulièrement bien pensé cette immersion dans la vie personnelle de Gloria, on partage ses émotions du moment, mais aussi un peu de son passé et de ses craintes et surtout cette volonté de continuer sa vie de femme. C’est une enquêtrice acharnée, attachée à son métier ainsi qu’à ceux qui lui ont montré la voie. Elle est entière et on ne peut que l’aimer.

Revenons maintenant sur cette jeune fille que l’on voit grandir au fil des pages en alternance, un chapitre sur deux, je l’ai aimé de suite même sans savoir ce qu’il adviendrait d’elle, il faut dire qu’elle n’est pas née sous une bonne étoile, elle ne peut donc qu’intriguer et émouvoir mon petit coeur de maman.

Une histoire bien ficelée même si elle utilise les codes classiques du genre, je pense que son point fort sont ses personnages et leurs interactions. Un très bon moment de lecture qui a occupé mes insomnies que j’accueillais presque avec plaisir. Merci aux éditions Alter real ainsi qu’à Béatrice Hammer pour cette lecture.

Ils en parlent :

Ma voix au chapitre

Ecrivain treize

Mag

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s