La fourmi rouge d’Emilie Chazerand

Je vous parle aujourd’hui d’un magnifique roman qui s’adresse aussi bien à la jeunesse qu’aux adultes. J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, je peux même dire que c’est un coup de coeur!

C’est un roman qui traite de l’adolescence et de la complexité de l’être humain, dont voici la quatrième de couverture:

Vania Strudel a 15 ans, un œil qui part en vrille et une vie qui prend à peu près la même direction. Pour elle, c’est clair : l’existence est une succession de vacheries, et elle est condamnée à n’être personne. Une fourmi parmi d’autres.
Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme, qui lui explique en détail que non, elle n’est pas une banale fourmi noire sans aspérités. Elle serait même plutôt du genre vive, colorée, piquante !Du genre fourmi rouge…

Vania se cache de tout et de tous, elle se complait dans son malheur, elle garde ainsi les autres à distance, persuadée qu’elle ne peut plaire ou être appréciée pour ce qu’elle est. Cette histoire se lit avec passion, elle reflète la complexité de l’être humain et celle de l’adulte dans les yeux de l’adolescent. Ses relations sociales, ses souvenirs d’enfance, l’acceptation de son corps avec ses défauts, tout est difficile aux yeux de Vania, elle ne peut avec cette attitude qu’attirer le mauvais regards de ses camarades. Elle se réfugie dans sa catégorie looseuse avec quelques amis du même acabit, Victoire et Pierre-Rachid. Des personnages travaillés, aux personnalités fortes et tellement riches, que l’on vit cette belle histoire en leur compagnie jusqu’au point final.

Peut-on trouver la solution pour s’épanouir quand le sort s’acharne, quand la trahison a abîmé votre enfance, quand le regard d’autrui ne reflète que mépris à notre égard? L’adolescence est un moment difficile pour tous, nous en gardons souvent un souvenir amer mais Vania voudrait tant ne pas demeurer un simple fourmi parmi les d’autres…Malgré une relation exceptionnelle avec son père qui lui fait parfois une peu honte, Vania est à l’âge critique où rien ne semble la satisfaire où tous ses choix semblent être les mauvais, cela m’a rappelé des souvenirs plus ou moins agréables.

Une lecture fraîche, drôle mais également émouvante et intense, une véritable réussite que je vous recommande avec la plus grande ferveur!

Ils en parlent:

https://croqueusedhistoires.wordpress.com/2018/10/13/la-fourmi-rouge-emilie-chazerand-chronique/

https://babydragonbooks.wordpress.com/2017/11/09/la-fourmi-rouge-emilie-chazerand/

Mag

7 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s