Luca de Franck Thilliez Chez Fleuve Noir

Je ne prenais pas beaucoup de risques avec cette valeur sûre qu’est Franck Thilliez, je le sais. Je ne lis pas particulièrement ses romans dans l’ordre, pas très grave me concernant, le plaisir est ici, tout d’abord de retrouver Franck et Lucie. Quel bonheur de les rejoindre, même si ici on les sent s’effacer peu à peu, ils laissent la place bien que Franck tienne clairement la baraque. On découvre ici de nouveaux personnages dont le passé est lourd de secrets, car on le sait Franck Thilliez aime nous présenter des flics torturés. Quel plaisir que cette enquête travaillée et profonde, impossible de savoir où l’auteur nous emmène, des moments de pure tension, des réflexions nécessaires et un suivi d’enquête absolument jubilatoire.

Rien n’est épargné aux lecteurs dans un roman de Thilliez, il le plonge au coeur du pire, au coeur de l’immonde, il est parvenu à me faire apprécier le monde actuel (pour le souvenir, chronique écrite en mars 2020 durant le confinement face au Covid19), il a réussi à me sortir de la tension actuelle en me proposant pire, c’était un sacré boulot et le pari est tenu.

Parlons plus en détail de cette enquête, elle est à tiroirs, chaque découverte en amène une autre et oblige l’équipe de Franck à s’investir en totalité. Ici tout est hors norme, vous le comprendrez en lisant cet opus, une descente aux confins de l’horreur et de la perversion humaine. Des personnages, comme toujours intenses et attachants, on vit à leur côté durant toute l’enquête, on les plaint, on cherche à comprendre leurs souffrances et on peine à les quitter une fois la dernière page tournée.

J’ai depuis les premiers instants adoré les romans de Franck Thilliez, je les ai fais découvrir à mon frère, fan de romans policiers et polars lui aussi. Franck est l’auteur par excellence, il est à mon goût la référence Française de ce type de romans, il a en plus créé mon personnage, celui qui m’aura marqué par-dessus tout: Franck Sharko.

Résumé:

 » Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ?  »

Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.

6 commentaires

  1. F. THILLIEZ est mon auteur de thrillers préféré !! Je dévore ses livres à chaque fois. Avec Luca je me suis moi aussi régalée comme avec tous les autres d’ailleurs !!
    Merci pour cette belle chronique. Si ça t’intéresse j’en ai rédigé une moi aussi !
    Au plaisir !
    Stéphanie

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s