Victime 55 de James Delargy

Je vous présente aujourd’hui un roman pour lequel j’ai un avis assez mitigé, j’avoue avoir été un peu déçu, non par la qualité de l’écriture mais par le rythme de l’histoire. Posons tout d’abord ensemble le résumé du roman:

Deux suspects. Deux témoignages identiques. Un seul coupable. Une petite ville perdue en Australie. Un officier de police habitué à régler des petits problèmes de vie domestique et querelles de voisinage. Un jour de canicule débarque un homme, couvert de sang. Gabriel déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer. Le dénommé Heath a déjà tué 54 personnes. Gabriel est sa prochaine victime.
Quand la chasse à l’homme commence, ce même jour de canicule, débarque un deuxième homme. Heath est couvert de sang. Heath déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer, un certain Gabriel. Gabriel a déjà tué 54 personnes. Heath est sa prochaine victime. Qui est le numéro 55 ?Traduit de l’anglais (Irlande) par Maxime Shelledy et Souad Degachi À propos de l’auteur :Grand voyageur, James Delargy, irlandais d’origine, a vécu en Australie, en Afrique du Sud et en Ecosse.
Il réside aujourd’hui en Angleterre. Victime 55 est son premier roman.

Vous l’aurez donc compris Victime 55 est un premier roman, on ressent tout de suite que l’envie de bien faire est là, l’idée de départ est bonne, le décor est posé et on ressent bien que cet événement va chambouler la vie de flic de Chandler, qui exerce dans une petite ville.

Victime 55

J’ai malheureusement trouvé que l’histoire ne décollait pas, pourtant une couverture qui donne le ton et une quatrième de couverture qui parle d’une chasse à l’homme ont fait que je m’attendais à ce que cela démarre vite et fort. Non, il faut le dire, j’ai trouvé que cela trainait en longueur assez souvent, il faut pourtant relever que l’ambiance est pesante surtout entre Chandler et Mitch, des alternances entre passé et présent nous amènent à comprendre la tension entre les deux hommes, deux ex amis dont les chemins se sont radicalement séparés. Malgré donc quelques moments où les choses s’intensifient et prennent de la vitesse, nous restons dans l’ensemble à mon avis sur un thriller plutôt psychologique à qui il manque quelque chose pour me séduire réellement. Les rapports se tendent entre les deux flics, entre raisons personnelles et ambitions professionnelles, rien à dire ce côté de l’histoire est parfaitement exploitée mais concernant l’enquête on oscille entre doutes et soupçons mais rien d’assez profond et excitant pour faire monter mes pulsations cardiaques, dommage.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s