Throwback Thursday Livresque 2019 – Cycle 1 – Episode 3

Le Throwback Thursday Livresque est une initiative de BettieRoseBooks afin de parler de livres qui nous ont marqués, plus ou moins récemment. En 2019, les règles changent un peu.

Chaque mois nous tournerons autour d’un concept et de quatre de ses déclinaisons. Le challenge sera de ne pas reprendre le même livre pour les déclinaisons du concept ( exemple : émotions, leçons de vie, amour, pays imaginaire…). Aussi un genre littéraire pourrait être exploité et aussi dériver vers vos styles de prédilection à vous.

Ce mois-ci :

lesemotions.jpg

Semaine 1 : Un livre qui fait peur ou fait ressentir un profond dégoût envers certains personnages, certaines actions, certains faits…
Semaine 2 : un livre qui m’a mis en joie
Semaine 3 : Un livre qui m’a rendu triste ou en colère (ou les deux)
Semaine 4 : Un livre qui fut une bonne surprise ou un livre dont l’intrigue m’a surpris, pris de court, je ne l’avais pas vu venir.

J’ai pas mal réfléchi avant de faire mon choix. La littérature fait ressentir un flot d’émotions mais souvent, elles sont fugaces et on s’aperçoit, en fermant un livre, qu’on a ressenti de la colère, de la joie, de la peine, de l’espoir et qu’il n’y a pas une émotion particulière qui ressort. Or, la tristesse et la colère sont deux émotions violentes…

Je les ai ressenties lors d’une lecture de 2016, un classique que j’avais plusieurs fois essayé de découvrir, en vain. Sûrement parce que la plantation du décor, au début du roman, est longue et précise et aussi parce que je pense qu’il faut une certaine maturité pour s’attaquer à ce genre d’ouvrage. J’ai nommé 1984 de George Orwell.

1984Ce roman m’a glacé le sang. La société est effrayante, les héros sont attachants, la fin est d’une violence sans nom, mais surtout ce qui m’a marquée, c’est le parallèle avec notre société actuelle. La surveillance constante, l’omniprésence d’une menace que l’on dit extérieure, les tentatives du gouvernement de créer des dissensions dans le peuple, l’idéologie de la peur pour formater les individus, tout cela a résonné en moi comme un terrible écho. Je crois que ce roman est désespérément actuel, même si le futur qu’il dépeint est pour nous le passé. Et c’est ce qui m’a fait de la peine, ce qui m’a mise en colère aussi… L’histoire se répète dangereusement, et trop peu de gens veulent le voir !

 

Voici le passage que j’avais publié à l’époque sur Facebook, avant même d’avoir cette chance ultime de partager toutes mes aventures livresques avec vous :

FB_IMG_1550089380994

Effrayant, n’est-ce pas ?

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Priscilla (@Priss0904, @litterapriscilla)

9 commentaires

  1. Ce livre a carrément sa place cette semaine. Comme tu dis il glace le sang et met en colère, surtout parce qu’il est encore, hélas, tellement d’actualité !!

    J'aime

    1. Oui, ça m’a vraiment fait peur en le lisant… J’avais besoin de le dire, d’en parler autour de moi… Ça voulait dire que ce qui était une dystopie à l’époque s’apparentait à notre réalité… 😱

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s