L’Hôtel du Lac des Ombres de Daniela Tully

IMG_20181226_230241.jpgQuelle histoire, mes amis… Je découvre, avec ce roman, les éditions Mazarine et d’emblée j’avais été attirée par cette couverture que je trouve tout simplement magnifique. Mais le contenu n’a rien à envier à l’enveloppe.

Vous le savez maintenant, je raffole des romans historiques mais j’avoue que je craignais un peu de me lasser de la période hitlérienne en Allemagne vu que j’ai lu, il y a peu, De notre côté du ciel. Mais non ! Rien à voir !

Daniela Tully arrive à mêler intelligemment roman historique, saga familiale, enquête policière, amoureux maudits et roman d’apprentissage en quelques 350 pages. Je me suis immédiatement laissé prendre au jeu en croyant naïvement que je ferai des allers-retours entre le passé et le présent et entre les différents protagonistes. Ce n’est pas tout à fait le cas ! Le plus étonnant ici, c’est que toutes les clés sont données plusieurs dizaines d’années après les faits et pas forcément de la manière la plus traditionnelle qui soit. Je ne peux pas vous en dire plus, il faut que vous le lisiez.

Tous les personnages sont attachants, même ceux qui sont dérangeants. La famille Montgomery, à l’arbre généalogique vraiment complexe, et aux individus cupides ou profondément humains ; Maya la libraire solitaire, perdue, en quête de toutes les formes d’amour ; Martha, la jeune fille rebelle et idéaliste ; Hans, l’homme bon et différent ; Siegfried, l’homme aux personnalités multiples ; Wolfgang le frère torturé… Tous ont des liens, tous ont des secrets, tous ont plusieurs identités, plusieurs vies et on n’a de cesse de tourner les pages que quand la vérité s’est dévoilée.

Amour, haine, jalousie, fraternité, homosexualité, ambition, reconnaissance, famille : tous ces thèmes se mélangent en 80 ans d’histoire et sur deux continents pour créer une intrigue unique et vraiment prenante. L’auteur mêle tous ces fils d’une main de maître, le tout dans une ambiance peinte de façon très réaliste : personnellement, le Montgomery Resort m’a autant fascinée que dérangée !

Autre intérêt de ce roman très riche : les différents niveaux de narration. En plus des changements de focalisation (Martha, Maya, Hans…) s’insèrent dans l’histoire des contes, des lettres, des récits qui sont autant d’éléments de réponse au problème principal : la disparition inexpliquée de Martha.

Que vous soyez friands de récits historiques, d’enquêtes policières, de sagas familiales ou d’histoires d’amour, ce roman devrait faire votre bonheur. Il est encore temps de se faire des cadeaux après tout 😉

Merci aux Editions Mazarine pour ce passionnant voyage !!

Priscilla (@Priss0904)

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s