L’invité(e) du blog 4ème édition. Chronique en duo sur Le jour des innocents de Vincent Martorell

VMARTORELL 03.jpg

Une nouvelle invitée sur le blog: Nadine Doyelle, tout d’abord une lectrice assidue, une femme adorable avec le cœur sur la main et une chroniqueuse redoutable. Mais ce n’est pas du tout, elle est l’organisatrice, avec ses ami(e) s du Livr’échange, du salon Sang pour sang Thrillers, qui a eu lieu en septembre à Longperrier. Un salon très sympathique où j’ai eu la chance de me rendre et de faire de très belles rencontres.

Ce 8 novembre 2018, donc aujourd’hui 😋 sort le nouveau roman de Vincent Martorell Le jour des innocents, nous avons donc décidé pour fêter l’événement de faire une chronique en duo. Je laisse tout d’abord la parole à Nadine.

L’avis de Nadine:
J‘ai lu ce roman en une soirée, tellement captivée par l’histoire. Avec son écriture fluide, précise, prenante, Vincent nous rend littéralement addictes, on tourne les pages sans s’en apercevoir. Un roman qui se passe pendant la 1ère guerre mondiale et qui parle du retour des soldats qui ont survécu à cet enfer ! Qu’ils soient mutilés ou pas physiquement, car pour le côté psychologique là, tout le monde est atteint, femmes, enfants, parents, voisins et soldats….. La rancoeur, la jalousie, l’incompréhension, la vengeance aussi sont dans le coeur de tous . Au fil des jours, ces sentiments vont grandir . Un court roman, mais des mots, des phrases posés avec finesse vont vous entraîner dans une histoire qui sort des sentiers battus, qui mêle habilement du suspense, des rebondissements, du paranormal et des souvenirs de guerre . On descend dans les profondeurs de l’âme meurtrie par cette guerre .
Voici la page facebook, pertinent et bien alimentée de Nadine:

https://www.facebook.com/Parole-De-Nadine-374189899687304/

L’avis de Mag:

C’est le troisième roman que je lis de Vincent Martorell, et jamais je ne suis déçue. Vincent est toujours habité par ce qu’il écrit, il est entier et souhaite faire ressentir à ses lecteurs ce qui le touche, il le fait merveilleusement bien à travers ses mots. Il traite ici de la Première Guerre mondiale, une somme de sentiments forts ressort de ces lignes, même si le roman est court, il n’en est que plus intense. Le sujet, même s’il est souvent utilisé en littérature, il faut dire que c’est un sujet ample, il est ici abordé avec force car rapidement les souffrances nous sont décrites.

Les personnages, même s’ils sont imparfaits, durs ou engoncés dans leurs idées évoluent au fil de cette guerre et de ce qu’elle apporte. Avec une écriture imagée, Vincent parvient dès les premières lignes de son texte à nous plonger dans cette époque, difficile de porter des jugements sur les actions et les réactions de chacun, un avenir restreint s’offrait à chacun.
Merci à Vincent de nous avoir fait découvrir une autre facette de son univers
Merci à Nadine Doyelle d’avoir participée à cet article.

Résumé:

Ce 28 décembre 1919, jour des St Innocents, au moment où le village de Vigans sur Yvette, inaugure en grande pompe le monument aux morts, deux hommes Valentin Dutrech et Gabriel Lacroix, mobilisés en août 1914, puis portés disparus après quelques semaines de combats, sont de retour alors que leurs noms sont gravés dans le marbre.
Au temps joyeux des retrouvailles, succédera celui de la suspicion, des rancœurs, des jalousies, forgeant les rouages d’une machine infernale, qui va tout broyer sur son passage.
Concentré sur une seule journée, Le Jour des Innocents, nous entraîne du côté le plus indicible de l’âme humaine.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s